Ma Benz pour une défaite

Jean Pascal est un boxeur québécois plutôt doué dans son registre, puisqu’il a été champion du monde des mi-lourds WBC.

Les connaisseurs disent de lui qu’il aime prendre des risques sur le ring. Depuis le dernier Super Bowl – la finale du championnat de football américain, interminable et mercantile au possible, les tranches publicitaires supplantant le match en lui-même, c’est dire ! – ses détracteurs sont aussi montés au créneau, pointant du doigt un pari farfelu qui s’est retrouvé dans la presse après avoir créé un petit buzz sur Twitter.

Oui, Jean Pascal n’est pas très futé. Mais qu’a-t-il fait, ce bougre ? Il a parié sa Mercedes-Benz S550 à 120 000 dollars (au moins) sur une victoire des Patriots de la Nouvelle Angleterre face aux Giants de New York. Ne me demandez pas à quoi ressemble une Mercedes S550, je n’en sais foutrement rien. Il a balancé cette gageure à ses quelque 14 000 abonnés sur Twitter. Il a écrit : « Les Giants ne peuvent pas gagner, ma S550 est en jeu. » 

Que celui qui n’a jamais été stupide jette la première pierre, a dit Jésus (selon une version un peu remaniée), lequel n’avait pas de Mercedes pour gravir le Mont Golgotha. Mais je m’égare. Je précise au passage – allez, au hasard, pour les États-Uniens qui pensent que la Terre est formée d’un seul continent, le leur, d’où une culture générale équivalente au QI d’un corn-flake – que le Mont Golgotha est le lieu où a été crucifié le Christ, et en aucun cas un terrain vague où des Golgoths venaient se faire les muscles avant d’affronter Goldorak.

Donc, si on raisonne comme le boxeur québécois, on peut déjouer, ou du moins forcer le destin avec un simple pari ? Ça fait rêver ! Encore faut-il avoir une Mercedes, ou tout autre bien de valeur, à mettre sur la table. Comment, par exemple, porter chance à son équipe fétiche, en pariant une place de ciné, des tickets-restaurants ou une compilation des chansons d’Hervé Villard ?

Il y a toutefois des exceptions : on peut parier les yeux fermés sur la non remontée du FC Metz en ligue 1 cette année. Dans des cas de ce genre, on peut mettre sa maison, son écran plat dernier cri, et même sa femme en jeu. Dans le même ordre d’idée, on peut tout miser, slip inclus, sur l’absence du Canadien de Montréal en finale de la coupe Stanley.

La défaite des Patriots face aux Giants de New York, mais aussi les réactions indignées par ce pari indécent en pleine crise économique, ont contraint l’athlète à rectifier le tir. Il a tenu à préciser la nature de son pari : il devait simplement prêter sa voiture pendant un mois à un ami. Reste que ses excuses, par voie de communiqué, resteront finalement la seule chose intelligente dont il peut se targuer.

De toute façon, il ne prendra même pas le bus, puisqu’il dispose d’un second véhicule de luxe, un Range Rover. Je comprends mieux qu’il puisse se permettre de léguer sa Mercedes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s