Ma raclée québécoise

Ma raclée québécoise

J’ai testé le hockey sur table, l’équivalent de notre baby-foot européen. Je précise – sait-on jamais – qu’on ne joue pas au hockey sur une table, mais qu’il s’agit juste de la version miniature du sport roi au Canada.

Face à moi, Marcel, un ami de la région du Bas-Saint-Laurent. Sauf que l’amitié a du plomb dans l’aile sur le terrain de la rivalité sportive. Marcel, sans trop se forcer, m’a mis une belle branlée pour parler trivialement. Il n’a fait aucun sentiment. Dit autrement : je n’ai pas vu grand-chose. Une ombre, un faire-valoir. J’ai compris (merci Marcel pour cette leçon d’humilité) pourquoi le hockey-sur-glace était une rumeur en France mais une clameur un océan plus loin.

10-2… Oui, vous avez bien lu, j’ai inscrit deux buts. Autant dire que le premier point, à l’aune de ma nullité évidente, m’a fait l’effet d’une libération, j’étais à deux doigts de sabrer le champagne et d’aller mettre ma langue dans celle d’un orignal. Allons enfants de la parti le jour de gloire est arrivé… Ces deux petites unités inespérées m’ont fait l’effet d’un miracle et je dois avouer que la seconde était plus le fruit de la chance que d’une tactique savamment orchestrée…

La morale de cette chronique : si un cousin vous propose une partie de hockey sur table, refusez ! 

10-2… Vous avez dit hospitalité québécoise ?

Publicités

Catégories :Souriez !

Tagged as: , ,

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s