L’union fera la force

François Hollande est donc le nouvel homme fort de la République française… L’alternance a finalement repris ses droits. C’est ainsi en démocratie, chacun son tour, on n’y peut rien.

Si je me réjouis de cette nouvelle, je ne peux pas dire qu’elle me rende fou de joie. En premier lieu parce que le contexte économique actuel ne prête pas à rire, et qu’il mène la vie dure aux idéalistes. Oui, il faut regarder la réalité en face. Hollande, comme Obama avant lui aux États-Unis, et comme bien d’autres dirigeants de la planète, aura fort à faire dans les eaux turbides du monde d’aujourd’hui. Dans cette conjoncture plus que morose, on peut d’ores et déjà prédire qu’il ne pourra pas tenir toutes ses promesses. Nul n’est besoin d’être devin de nos jours pour annoncer que beaucoup de bonnes intentions vont se fracasser sur l’iceberg de la crise économique. Il faut toutefois accorder au nouveau président le bénéfice du doute, et laisser place à l’espoir que cette élection suscite.

Ce qui m’a fortement déplu en revanche dans cette élection, c’est la violence de certains propos de part et d’autre, je veux dire parmi les électeurs. Il m’a suffi d’aller surfer sur Facebook pour comprendre que le héraut socialiste devra d’abord s’atteler à rassembler les Français, ce qui n’est pas une mince affaire. Les commentaires vindicatifs, pour ne pas dire nauséabonds, que j’ai pu lire, m’ont profondément choqué. Des mots grossiers à la pelle, des raccourcis à foison, des peurs bien souvent exagérées… J’ai lu et vu toutes sortes de choses sur les réseaux sociaux, des drôles et des moins drôles, y compris parmi mes « amis » facebookiens, les guillemets étant de circonstance quand on sait que ce terme est vidé de sa moelle sur cette plateforme où la quantité prime sur la qualité. Je me suis même demandé si dans tous les commentaires très durs à l’égard du nouveau champion, il n’y avait pas un relent de racisme caché, comme s’ils cristallisaient la haine latente envers les étrangers… Le travail de sape du FN a payé, et Hollande sera notamment attendu au tournant sur la question – encore ! – de l’immigration. Il se pourrait bien qu’en cas d’échec de la politique socialiste, le parti d’extrême droite en récolte les fruits. Au risque de choquer, mais on ne va pas se voiler la face, la France compte bien plus de racistes que les 18% de Marine Le Pen ne le laissent imaginer. Si demain des nazis annexaient à nouveau l’Hexagone, je ne suis pas sûr que les collabos seraient moins nombreux.

J’ai été tout aussi choqué par les tombereaux d’injures destinés à Nicolas Sarkozy. Comme je l’ai confié à une personne de ma famille, il faut respecter les idées de chacun, mais combattre les insultes. Je n’ai pas aimé ce visage de la France, je n’ai pas aimé voir ces deux camps s’invectiver sur le Net, parfois avec virulence, rivalisant de grossièreté et parfois d’inepties. Mais bon, je dois être trop idéaliste dans un monde âpre et sans concession. On pourra toujours me rétorquer que c’est de bonne guerre et qu’il y a beaucoup de frustration d’un côté, et de revanche de l’autre. 

J’aimerais juste que nous nous comportions comme de vrais Républicains, en tournant la page, tout simplement, en laissant sa chance au coureur comme on dit au Québec. Sarko a été sanctionné, et son nouveau successeur n’est pas au bout de ses peines. Mais encore une fois, laissons-le diriger cette France qui a cruellement besoin de redorer son blason. Jugeons-le sur ses actes avant de le clouer au piloris. Ne mettons pas la charrue avant les bœufs…

J’aime profondément mon pays, mais je saigne de voir un peuple aussi divisé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s