Champions de l’insulte

Une phrase et tout est à refaire. Une malheureuse phrase et la honte est revenue. Depuis l’élimination sans gloire de l’équipe de France à l’Euro, le pays du camembert a un nouveau bouc émissaire : Samir Nasri. Exit le pestiféré Nicolas Anelka, place à son dauphin. On a coupé la tête du premier mais elle a repoussé. Maudite gangrène… Grâce au joueur de Manchester City, on vient subitement d’oublier le disgracieux fils de p… adressé au non moins honni Domenech. Faut dire que Nasri est monté d’un cran dans le propos choquant, avec, encore une fois, une maman prise pour cible. Je cite : « Va n… ta mère, va te faire enc… sale fils de p… » (celui qui trouve les mots manquants repart avec un séjour d’une semaine dans le vestiaire des Bleus)

Nicolas Anelka avait donc un double ! J’irai même jusqu’à dire qu’il compte quelques émules parmi la génération actuelle des footballeurs français. Comment ne pas citer non plus la version italienne de  « va te faire enc… » qu’on a tous lu sur les lèvres de Menez à l’endroit de l’arbitre, encore une fois devant les caméras du monde entier. Ça commence à faire tâche cette arrogance machin chose française. C’est à se demander si on ne va pas devoir changer les paroles de notre vénérable Marseillaise. Genre : « Allons fils de p… de la partie, le jour de niq… les mères des adversaires, des journalistes et de tous ceux qui pensent pas comme nous, est arrivé… Entendez-vous, dans leurs compagnes, jouir nos féroces soldats… » Bref, une horreur.

Si je suis déçu de l’élimination française, je suis surtout navré par les insultes proférées. Car une fois encore, c’est tout ce que l’on va retenir de cet Euro : une nation de mal élevés, d’enfants pourris gâtés, alors que tous ne méritent pas d’être mis dans le même panier. Laurent Blanc fait du bon boulot avec les moyens du bord, et j’ai repris du plaisir en regardant les Français poser le ballon, essayer de construire le jeu, quand, dans un passé pas si lointain, ils catapultaient de longs ballons devant, en espérant y croiser une tête ou un joueur de trois mètres de haut, ce qui arrivera sans doute dans des centaines d’années, quand les humains seront devenus des surhommes… Je ne vais pas m’attarder sur le jeu, pas aussi catastrophique que certains commentaires le laissent imaginer, mais me contenter d’accabler Nasri, lequel, avec sa rage incontrôlée, fait le bonheur des petits racistes de France. Elle ruine aussi l’opération reconquête du public lancée il y a deux ans, après le fiasco sud-africain de la Coupe du monde. La France tentait de se refaire une image, et voilà que tout est à reconstruire. Pauvres éducateurs qui s’échinent déjà à faire comprendre à leurs jeunes joueurs que le foot doit rester un sport et ne pas devenir une cour de récré. Si Nasri a un cerveau ? La réponse est oui, puisqu’il parle. Pour l’intelligence, je prendrai un joker… 

Je me permettrai aussi d’adresser un carton jaune au journaliste qui a jeté un bidon d’essence sur le volcan Nasri. Selon le Point, il serait resté poli mais ferme. On n’est pas plus avancé.  S’il est avéré, comme le prétendent certaines sources, qu’il lui a dit « Casse toi », c’est pas super élégant et approprié si vous voulez mon avis, de surcroît dans une situation où les tensions sont exacerbées. Il y avait d’autres façons de mettre fin à la discussion. Moi, ça me gêne, je trouve cette riposte méprisante. La violence verbale qu’elle a engendrée est insupportable, mais la réplique du journaliste n’avait pas sa place. 

Il faut désormais espérer que Nasri sera sanctionné pour ses propos injurieux, puisqu’on a puni Anelka pour « un petit peu » moins que ça. N’oublions pas non plus que les propos du second avait été prononcés dans l’intimité du vestiaire, quand le premier a préféré laver son linge sale en public.

Pour conclure : j’aurais aimé que la France quitte cette compétition la tête haute. Il n’y a aucune honte à perdre avec les honneurs. Si la prestation sportive n’a pas comblé les attentes, c’est davantage le petit extra qui me laisse un goût amer. En persistant dans l’insulte, cette équipe n’inspire pas le respect. Nos champions sont devenus des cancres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s