Le Québec déménage

Ça recommence. Les camions de déménagement sont entrés en action, empiétant parfois sur les trottoirs ou les pistes cyclables. Les locataires prennent soin de délimiter l’espace dont ils auront besoin pour emménager ou plier bagages, avec quelques chaises, un bout de ficelle, et du papier pour signaler l’imminente opération.

Depuis plusieurs jours, un grand ballet s’est mis en branle. D’une année à l’autre, ce sont les mêmes images que le Québec déballe à l’occasion du 1er juillet, jour de la fête nationale du Canada. Sauf qu’au Québec, l’événement est moins fédérateur que dans le reste du pays. La province  a bien choisi son jour pour faire un peu bande à part, et je la soupçonne de l’avoir fait un peu exprès ! Oui, la fête du Canada n’est pas forcément celle du Québec, et autant dire que chez un souverainiste, elle a la valeur d’un baril de lessive. 

Chez les Cousins, on a plus important à faire, on a d’autres chats à fouetter. Y a tous ces cartons à scotcher, ces gros bras à rameuter et ces bières à décapsuler pour éponger la sueur des amis enrôlés. Au Québec, on sait toujours qu’on va en chier un 1er juillet, qu’il va falloir faire passer un frigidaire immense par une porte riquiqui, gravir ou descendre des escaliers torturés, les bras chargés d’appareils électroménagers. Les sacres (jurons) sont d’ailleurs autorisés le 1er juillet. On brade les gros mots, et pour un peu, on maculerait la belle-mère d’insultes bien senties pour se donner du cœur à l’ouvrage. Le plus étonnant dans tout ça, c’est que malgré l’adversité, malgré les montagnes d’obstacles, le Québécois s’en sort toujours. Ce n’est pas sa journée préférée dans l’année, mais il s’en accommode. Chez ces nomades de cousins, le déménagement est une seconde nature, même si des variantes existent au sein de la population, entre les spartiates du déménagement qui ne tiennent pas en place (une année une nouvelle adresse), et ceux, plus statiques, qui vont faire un bout de vie (voir mourir pour les plus grégaires) dans le même appartement.

Le grand dépoussiérage domestique est aussi mis à profit pour se débarrasser de meubles encombrants, vieillissants, ou simplement démodés. Les ventes sur un site comme Kijiji, particulièrement florissantes, sont très éloquentes. Le mois de juin est toujours propice aux bonnes affaires,  je sais de quoi je parle !

La sueur des uns fait le bonheur des autres ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s