Le serpent qui nargue l’homme

Par chance, il me mord pas…

La nature est décidément pleine de surprises. J’ai lu récemment que des ingénieurs brésiliens, affairés à drainer une rivière près d’un barrage hydroélectrique, ont fait une étonnante découverte en tombant sur un animal souffrant d’un lourd handicap : le serpent-bite. Ce surnom plus drôle qu’effrayant – et sans doute moins compliqué à prononcer que sa dénomination scientifique, atretochoana eiselti – fait référence à cette forme qui rappelle étrangement une partie de l’anatomie masculine. Les reptiles ne sont décidément pas vernis. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait dans une autre vie, mais on leur fait payer cher ! C’est déjà pas beau en temps normal, mais alors là ! À la limite, je préfère la langue fourchue qui jaillit de leur gueule aplatie. Un prépuce en guise de tronche, on n’a pas idée… 

De toute façon, ils n’ont ni langue ni yeux (vaut mieux, les pauvres) et respirent par la peau selon les scientifiques, vu qu’ils ne possèdent pas de narines non plus, tant qu’à faire… De prime abord, on dirait un mollusque… ou une bite donc … C’est plus fort que moi : mes yeux voient une verge qui rampe. Les spécialistes ont tranché : ni une bite ni un serpent, mais un amphibien plus proche de la salamandre ou de la grenouille (ça fait longtemps qu’ils ont pas vu une grenouille les mecs). C’est pas la première fois que le serpent-bite faite parler de lui, puisqu’on a découvert cette espèce en 1968. À priori, c’est pas le genre à se pavaner devant les photographes, ce que je peux comprendre aisément.

Cette lecture m’a incité à tirer sur l’élastique de mon slip pour vérifier que cet organe qui me sert entre autres à uriner (pour la reproduction, suis plus sûr) appartenait bien à mon corps, sait-on jamais. Manquerait plus qu’elle se barre pour rejoindre ses congénères !

Un biologiste interrogé près du barrage en a profité pour rappeler que « l’Amazonie est une boîte pleine de surprises en ce qui concerne les reptiles et les amphibiens. Il y a encore tant à découvrir. »

Chouette ! J’ai bien hâte de tomber sur la grenouille-testicule et le crabe-nichons…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s