Vraiment jamais ?

Vraiment jamais ?

Patrick Besson, qui publie des billets dans Le Point, s’est un jour amusé à lister les choses qu’il ne ferait jamais. Une idée que j’ai aussitôt décidé de m’approprier, tant le jeu peut se révéler amusant. Alors, voici ma liste à moi, surtout pour rire, même si, par moments, j’ai tenté de rester un peu sérieux…

LES CHOSES QUE JE NE FERAI JAMAIS

Sauter à l’élastique ou en parachute.

Aller à une soirée échangiste habillé en femme.

Dire du mal de ma mère ou ma sœur.

Dire du bien des gens qui disent du mal de ma mère ou ma sœur.

Une partie d’échecs avec un orignal.

Arrêter de bouffer des pâtes et italien en général.

Prendre l’accent québécois en pensant que cela facilitera mon intégration.pastedGraphic.png

Résumer le Québec au sirop d’érable, leurs chanteurs à voix qui polluent les ondes françaises (les bons restent souvent au Québec), leur cabane à sucre… et tous ces clichés qui font bander la France.

Me convertir au judaïsme, pour ne pas me sentir supérieur aux autres.

Aller à Disney World quand je peux respirer la Gaspésie.

Acheter du chocolat à une personne qui n’a pas de bras.

Me marier.

Adopter un pickpocket.

Dire à une femme qu’elle a de beaux yeux si je regarde ses seins.

Écouter l’intégrale de Mireille Matthieu et appuyer sur Replay.

Accrocher un portrait de la reine d’Angleterre dans ma chambre, ni même dans mes chiottes, c’est dire…

Acheter une caravane.

Devenir curé (j’aime pas les robes).

Me prendre au sérieux.

Prétendre que je suis sans reproches.

Dénigrer la France (c’est un putain de beau pays, pas parfait, certes, mais un putain de beau pays quand même, n’en déplaise à ces expatriés qui le dépeignent parfois comme si c’était l’Afghanistan, avec une prédisposition pour les comparaisons de pacotille).

Manger de la cervelle et des tripes (d’animaux je précise).

Ignorer un SDF qui me parle.

Du prosélytisme.

Manger du chien. Un chat, à la limite… (mais je vous préviens, je ne le vide pas)

Dire je t’aime à un gorille de 300 kilos.

Faire un doigt d’honneur à un gorille de 300 kilos.

Coucher avec une femme pour de l’argent… mais non j’déconne !

M’extasier devant un yacht alors que la mer est si belle derrière.

Aller dans une soirée snob et tenir des propos que je ne comprendrais pas moi-même, alors que suis sobre.

Voter la haine quand l’amour a un meilleur programme.

Me lamenter devant le mur des lamentations (sauf si c’est pour dire que la politique israélienne actuelle est lamentable.)

Vivre éternellement.

Une auto-fellation (pourtant je pourrais).

Renier mes amis, enfin ceux qui m’acceptent avec mes défauts…

Tuer un tigre de Sibérie à mains nues.

Un 100 m avec Usain Bolt (ou alors il me laisse 100 m d’avance).

Frapper une femme, j’aurai l’impression de frapper celle qui m’a donné la vie. En revanche, je suis à 100% pour la tape sur les fesses !

Me faire enculer par un ami homo, juste pour prouver que je n’ai rien contre les homos.

De la politique. 

Du vélo par – 30 au Québec.

Du ski par + 30 au Québec.

Chier dans un pot à compost.

Mettre un string un jour de gastro.

Chasser.

Dire ”papa”.

Brûler un cierge pour gagner au loto.

Courir avec des chaussures Louboutin.

Nager avec un scaphandre.

Dire que je n’ai jamais vu de films pornos.

Ronfler pendant un cunnilingus.

Prendre ma vessie pour une lanterne.

Laisser le volant de ma voiture à une femme.

Laisser ma femme au volant d’un homme.

Vivre en Angleterre alors qu’il y a l’Irlande et l’Écosse pas loin.

Coucher avec une nonne (à mon grand regret).

Offrir des fleurs à une femme si je peux lui décrocher la Lune.

Décrocher la Lune à une femme (c’est bien les fleurs).

Donner mon sperme à une banque (elle me vide déjà les bourses à longueur d’année).

Me masturber de la main droite.

Ramasser la crotte d’un chien qui n’est pas à moi.

Tenir une femme en laisse. Même l’amour de toute une vie ne vous appartient pas.

Péter pendant un massage.

Me fier aux apparences.

« Tuner » ma voiture.

« Tuner » ma copine (le naturel, y a qu’ça d’vrai !).

Me balader en moto en écoutant du Jean-Luc Lahaye.

Confondre journalisme et nombrilisme.

Me torcher le cul avec un livre.

Parler de réincarnation avec Rambo.

Courir avec un Suisse (suis quelqu’un de trop pressé).

L’amour avec un séquoia.

Un bain de minuit dans les égoûts de Paris.

Ne plus manger de pain.

Un Monopoly avec un Juif (perdu d’avance).

Un Cluedo avec un Arabe (le coupable idéal).

Tenir une tarentule dans la main (grosse probabilité que je pleure et que l’arrière de mon pantalon devienne brun).

Tenir la main d’une Portugaise, ce qui revient à peu de choses près au même (la tarentule).

Tenir la main d’un curé, ce qu’il pourrait mal interpréter.

Construire une maison avec des œufs, ça tient pas. De toute façon, on ne fait pas une maison sans casser des œufs.

Mettre mon bras dans le cul d’une vache pour l’aider à mettre bas.

Changer de métier pour devenir gynéco.

Répondre « avec un ciseau » à ma coiffeuse lorsqu’elle me demande : « On les coupe comment ? »

Brûler un drapeau, quel que soit le pays.

Partir sur une île déserte avec Angela Merkel (Sea Sex and Sun).

Du scooter avec Gérard Depardieu. 

Un scrabble avec Frank Ribéry (« Olivier, j’ai un mot compte double : retiendre »).

Du naturisme.

Une bataille de boules de neige, mais avec des boules de pétanque…

Et surtout, n’oubliez pas :

« Rions un peu en attendant la mort. » – Pierre Desproges

Publicités

2 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s