Qu’est-ce qu’il dit ?

C’est arrivé, encore. Et j’ai encore exprimé ma désapprobation avec une moue dépitée qui ne demandait qu’à faire «pffff…»

Je me trouvais dans le métro de Montréal, qui a toujours une petite panne à vous glisser sous la semelle. Ce qui est encore arrivé ? Un message inaudible. Un classique à la STM (Société de transport de Montréal). C’était un mercredi, le 6 février, et il devait être 19h30 quand cela s’est produit.

On a tous entendu le grésillement du haut-parleur, on a tous tendu l’oreille dans l’espoir vain de capter ce qui devait être une information. J’ai même ôté le casque de mon iPod pour ne rien rater. Et là, ça a fait « ghghgdbhwguy@##$%62khd hgam » où un truc assez similaire. On sentait pourtant qu’il y avait une présence humaine derrière cette réminiscence extra-terrestre. On percevait même sa bonne intention, celle en l’occurrence d’éclairer notre lanterne dans le tunnel sans fin et ô combien excitant des impondérables. Mais au lieu d’un message digne de ce nom, nous avons eu droit à un clafoutis verbal, une compote de mots, un étron vocal. La merde quoi.

Mais comme cette grande entreprise habillée de bleu n’en est pas à son premier coup d’éclat, les Montréalais ont fini par s’habituer à ces borborygmes vocaux. Las d’élucider ces intrusions venues de l’au-delà, il a fallu se résigner à anticiper, ou du moins à en deviner la teneur, en fonction du contexte. Dans ce cas précis, par exemple, l’immobilité suspecte des portes, encore ouvertes après une bonne minute, nous a fait comprendre qu’un petit pépin avait contraint la STM à appuyer sur le bouton pause de son incessant charivari. 

J’ai aperçu quelques sourires désabusés parmi les usagers. Je comprends leur lipe moqueuse, je la partage souvent depuis que je fréquente moi aussi les intestins chauds de ce serpent souterrain. Dans ce lombric brinquebalant où des asticots adoptent des faciès de morts dans leur corps de vivant, il y a toujours un message qui va vous faire sortir de vos gonds. Oh, bien sûr, vous ne le faites pas à gorge déployée, vous gardez en vous cette rancœur de passager grincheux.

Pour info, les voitures de métro de la STM doivent faire peau neuve à partir de 2014, pour un budget dépassant les 2 milliards de dollars. J’espère que cela inclut la sono !

Publicités

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s