Cacastrophe

blanc-foot-soccer-carton-rouge-t-shirts_design1À toi l’inconnu qui m’a rappelé de singulière façon que la frontière entre l’homme et l’animal était ténue…

Je ne connais de toi que cette modeste déjection que tu déposas dans le petit compartiment réservé au shampoing, à hauteur de mes yeux. C’est en tout cas à cet endroit que j’y dépose d’ordinaire le mien, je veux dire mon sacro-saint Head & Shoulders, bien que, personnellement, je m’en contente pour me laver les cheveux, aucune pilosité ou toison suspecte n’ayant élu domicile sur mes épaules. Mais je m’égare…pastedGraphic.png

Grâce à toi, pendant une fraction de secondes, j’ai revécu mon service militaire, lorsque des conscrits un peu potaches et franchement débiles se prenaient pour des artistes contemporains en déposant leur plus bel étron dans les douches. Je me souviens que cet humour aussi puant que navrant se traduisait par une belle punition collective, ce qui épargnait à notre hiérarchie d’inutiles enquêtes et pertes de temps. C’était ça l’armée : inspirer un peu de compassion chez les coupables en faisant payer des innocents, ce qui, de l’avis général, n’a jamais donné de résultats probants.

J’ai encore du mal à imaginer qu’on puisse lâcher son bronze dans une douche, y compris dans ce centre de remise de forme que je fréquente assidûment. 

Inutile de te dire que je ne suis pas resté longtemps sous le premier pommeau. Et si mes yeux pouvaient me jouer des tours, mes narines étaient en revanche affirmatives sur la nature du colis olfactif. J’avoue qu’à ce moment précis, j’ai eu comme une envie de meurtre, ou à tout le moins l’envie de te faire bouffer ce que ton trou du cul n’avait eu aucun mal à expulser. Je me suis demandé de quelle famille de chimpanzés tu étais le descendant pour te comporter de la sorte, ou si tu n’avais pas été téléporté, à ton insu, de la Préhistoire vers cet endroit censé sentir le savon et les effluves de gels et de shampoings. Le cas échéant, tu n’es pas sans savoir que l’on a inventé depuis belle lurette les toilettes. C’est là que tu dois te rendre quand la pression intestinale devient trop grande. Le corps humain étant plutôt bien fait, nous avons la possibilité de nous retenir si d’aventure aucune desdites toilettes n’est à distance respectable pour se soulager. Pas toujours agréable je te l’accorde, mais à la portée d’une personne civilisée. Outre cette disposition purement mécanique, nous sommes aussi pourvus – enfin pas toi visiblement – d’un minimum de savoir vivre ou de politesse, laquelle est en théorie un bon rempart contre les désagréments de toutes sortes, comme celui dont je fus la victime, et dont j’alertai le personnel de l’établissement, lequel me fit répéter deux fois, pensant avoir mal entendu. Mais non : un mec avait bien laissé sa mine malodorante dans les douches masculines. Inutile de te dire qu’après être tombé nez à nez avec ton petit Kinder Surprise, j’ai failli déposer un pâté de ma fabrication personnelle au même endroit, en raison d’un haut-le-cœur que je te laisse imaginer. Du vomis et une crotte, avoue que le tableau aurait valu la peine.

Après coup, j’ai tenté de te trouver une excuse, aussi farfelue soit-elle. Tiens, au hasard : je me suis dit qu’après avoir soulevé tant de fonte, après tant d’effort pour mater tes muscles contractés dans un miroir aux reflets narcissiques, ton sphincter avait dû rendre l’âme, pour libérer, contre ton gré, la surcharge de tes intestins d’homme des cavernes… J’avoue que j’ai aussi eu une petite pensée pour la personne – la femme de ménage j’imagine – qui a eu pour mission d’aller ôter l’intrus, en payant du même coup le prix infâme de ton indélicatesse. Mais à bien y penser, tu n’as aucune excuse. En laissant ta merde sur le bas-côté, tu m’as inspiré le dégoût. Ton manque de respect a au final la même odeur que ton petit paquet cadeau, et je doute que ta personnalité sente le jasmin si tu veux mon avis.

Et si tu crois en la réincarnation, je te prédis un destin tout tracé. Cuvette ou douche ?

Publicités

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s