Etre supporter… ou pas

Carey Price, loin d'être étincelant durant les séries, a ravivé certaines réserves à son égard...

Carey Price, loin d’être étincelant durant les séries, a ravivé certaines réserves à son égard…

Et si on parlait hockey ? 

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas épanché sur la rondelle (qui a dit ce citron ?) C’est même surprenant de ma part, si vous voulez mon avis. Olivier qui ne s’intéresse plus au hockey, c’est comme un Français qui renierait le fromage et le pinard. Et pourtant, cette année, enfin je veux dire cette saison, il y avait de quoi enfiler son beau chandail du Canadien de Montréal, en vociférant des morceaux de mots et des jurons devant son poste de télévision. Car le CH, condamné aux limbes (ou pas loin) depuis son dernier titre en 1993, a réalisé tout un parcours dans la Ligue nationale de hockey, que les Gaulois, en bons défenseurs de leur langue, ont rebaptisée NHL, pour National Hockey League. Donc, le Tricolore a fait grand bruit chez les cousins, et surpris au passage bon nombre de commentateurs et spécialistes qui ne lui prédisaient pas une deuxième place à l’issue de la saison régulière. Oui, vous avez bien lu : deuxième ! Si ce fauteuil de dauphin – dans l’Association Est – a pris tout le monde à contre-pied, c’est parce que ce même tout le monde avait encore en mémoire la calamiteuse prestation de cette équipe un an auparavant, cette dernière ayant eu le bon goût de finir au fin fond du classement, dans l’odeur rance de la honte, ce qui ne lui est pas arrivé souvent au cours de son illustre histoire. 

La révolte des jeunes

Pour en arriver là, il a fallu faire un grand ménage. De ce côté-là, le message a été reçu 5 sur 5. Nouveau directeur général, nouvel entraîneur, et surtout quelques fortes têtes et autres boulets en moins dans le vestiaire, je veux parler de ces joueurs qui ne justifiaient pas leur généreux salaire sur la glace. Le cas Gomez, largement commenté et moqué dans les médias et sur les réseaux sociaux, aura été le symbole du décrassage que beaucoup appelaient de leurs vœux au sein de l’organisation. 

Ce n’est pas tout. Il y a aussi ces jeunes espoirs qui ont crevé l’écran et insufflé une belle énergie à leurs coéquipiers. Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk auront été de véritables bougies d’allumage pour le CH, sans oublier PK Subban, fer de la lance de la défense, lequel, selon les experts, est loin d’avoir tout démontré. Tous ces éléments mis bout à bout expliquent en grande partie leur parcours inespéré, qui a soudainement enflammé les pronostics – du moins chez les partisans purs et durs – à l’approche des séries. Car c’est bien connu au Québec : avec le Canadien, ça sent le désespoir ou la coupe, il n’y a pas de juste milieu.

Le rêve brisé

Une fois en séries (les play-offs en bon maudit Français), le beau conte de fée a pris du plomb dans l’aile. Si personne n’avait pu prédire la formidable saison des Glorieux, ils n’étaient pas légion à avoir vu venir la déculotté qui a suivi. Sur le papier, Montréal ne devait faire qu’une bouchée d’Ottawa et de ses Sénateurs. Voilà pour la théorie. Et comme souvent, la pratique a tout effacé et imposé son encre au condescendant papier. Verdict : les favoris se sont fait sortir en 5 petits matchs, en prenant au passage deux belles raclées (deux fois 6-1). Là encore, il y a quelques explications. Les plus enjoués soutiendront que les arbitres ont aidé la cause de l’adversaire, ce qui n’est pas faux pour une rencontre, tandis que d’autres objecteront que c’est peut-être tout simplement la meilleure équipe, en tout cas celle qui y croyait le plus, qui a gagné. Chose certaine, l’hécatombe de blessés chez le Canadien, à cette période charnière du championnat, n’aura pas aidé sa cause, loin de là. Autre facteur, et non des moindres : la fragilité de leur gardien, qui peine depuis son embauche à confirmer son statut de joueur vedette. Et comme le goal est un poste clé dans une équipe de hockey, à plus forte raison pendant la bataille des séries (rarement vu une telle intensité dans un sport), il devient vite la cible des critiques en cas de mauvaises performances. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Carey Price aura polarisé les débats. Pour une frange du public, il fut le bouc émissaire parfait.

Un avenir encourageant

Cette élimination des séries a beau être précoce, il n’en demeure pas moins que le Tricolore a accompli une très honorable saison. Et rien que pour ça, il mérite de sincères applaudissements, ou à tout le moins un minimum de reconnaissance. Ses fans, enfin je veux dire les vrais, sont d’ailleurs restés jusqu’au bout malgré l’humiliation du dernier match. Ils ont encouragé leurs favoris une ultime fois, agitant leur petite serviette blanche en guise de merci. J’en profite d’ailleurs pour adresser un carton rouge à tous ces pseudo-partisans qui ont quitté les gradins quand ça sentait franchement le roussi. À titre personnel, je n’ai jamais compris ce genre de comportement, quel que soit le sport. Il faut avoir la mémoire bien courte pour oublier tout ce que cette équipe avait accompli avant les séries, contre toute attente. Ces copies bien pâles de supporters n’ont décidément rien compris au sport et à ce qu’il induit de joies et de déceptions. Sans un soutien digne de ce nom, aucune équipe ne peut se sentir l’âme d’une conquérante. Pour triompher, il faut se sentir aimer, c’est pas plus compliqué que ça.

La victoire est plus belle quand le peuple la soulève.

Publicités

1 reply »

  1. Il faut supporter Carey Price! Je crois que c’est l’un des gardiens de but les plus talentueux dans la ligue et que les fans doivent cesser de lui tomber sur les épaules. Tous la pression à Montréal nuit à ses performances. il doit se relever et prouver aux partisants qu’il est le meilleur et qu’il sait comment gérer cette pression au quotidien. Tous les athlètes ont des hauts et des bas cela est normal! Voici une photo de Carey dans des bons moments: http://www.google.ca/imgres?q=carey+price&um=1&sa=N&biw=1680&bih=853&hl=fr&tbm=isch&tbnid=SnFDgR70gS2XKM:&imgrefurl=http://www.nhlsnipers.com/carey-price/&docid=w0XGsetI7-IAXM&imgurl=http://www.nhlsnipers.com/wp-content/uploads/2011/10/45216_penguins_canadiens_hockey.jpg&w=512&h=361&ei=DYWfUbPrIfOxygHwpYH4Bg&zoom=1&iact=rc&page=1&tbnh=146&tbnw=208&start=0&ndsp=46&ved=1t:429,r:21,s:0,i:219&tx=137&ty=86

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s