Taureauscope (6)

Jeudi 6 novembre : « Laissez les devinettes au Sphinx ! Alors qu’elle a lieu dans votre signe, la pleine lune pourrait amener sa part d’incertitude. Les propositions sans équivoque demeureront néanmoins les meilleures. Tenez vous à l’écart de toute ambiguïté. Le principal piège à éviter serait de donner l’impression que vous ne savez pas ce que vous voulez. »

Primo, j’aime pas les devinettes ! Deuzio, on ne m’a fait aucune proposition sans équivoque aujourd’hui. Ou plutôt si, à la caisse d’un magasin où je n’étais pas censé dépenser. La vendeuse a proposé que je lui donne 59 $ en échange de mes trois articles. Aucune discussion possible. Sans équivoque. Vous avez vu juste. Bravo !

L’ambiguïté, j’aime pas non plus. Mais je dois vous donner crédit concernant le fait que je ne sais pas ce que je veux. Enfin pas toujours. Prenons l’amour par exemple… Oui, je fais une fixation sur ce sujet d’une insondable complexité. J’hésite en permanence entre une femme, une copine, une blonde, une chérie quoi !, et un berger allemand. Je pèse le pour et le contre… et ça me pèse justement ! Voire un chat (je renchéris sur mes hésitations !) Car le chat, contrairement au toutou, quand il te saute dessus, eh ben tu restes debout ! Et quand il est en colère, il sort ses griffes et il se met à feuler en guise de dernière sommation. Le canidé est moins dentelle. Il grogne, mord, et accessoirement en profite pour se sustenter. Enfant, j’ai goûté une fois aux canines d’un berger allemand un peu bourru. Je passais devant la maison qu’il avait en charge de surveiller. Nonosbtant la barrière, il s’est mis debout sur ses deux pattes arrières pour me « gnaquer »  comme on dit parfois dans certaines contrées de France. Ce jour-là, je n’ai pas distingué le moindre accent germanique dans ses aboiements, mais j’ai vite compris qu’une morsure de ce calibre laissait des traces dans la chair et dans la tête. Malgré cela, j’ai vite surmonté ma peur. J’adore les chiens. Je suis aussi fasciné par le loup, classifié méchant de service alors qu’il a tant à apprendre à l’Homme.

En revanche, chien et chat sont de piètres laveurs de vaisselle. Ils ne font pas à bouffer et rechignent à passer l’aspirateur ! J’ai essayé de leur faire changer d’avis, rien à faire ! Le premier, se sentant sans doute agressé par le bruit, l’a rogné comme un os, tandis que le second, encouragé par la peur, est allé s’encastrer dans un canapé avant de s’improviser escaladeur de rideau. Fermons cette parenthèse animale.

Au resto, c’est pareil, il m’arrive de ne pas savoir ce que je veux. Dans des situations extrêmes, je ferme les yeux et je plante mon index au hasard sur le menu. Le problème, c’est que le hasard a ses raisons que mon estomac n’a pas :

– Garçon, c’est quoi ma commande déjà ?

– Salade de calamars en entrée, tête de veau en plat de résistance, avec son coulis de champignons et de câpres, et meringue en dessert.

– (ironique) Génial !

On a tous vécu des moments d’incertitude, on a tous hésité entre deux solutions. Les situations ne manquent pas, comme les exemples d’ailleurs :

Un prénom à donner à son enfant : Chéyenne ou Brenda ?  (en France : Marine ou Nicolas ? François est devenu trop ringard).

La Bretagne ou la Normandie ? (par contre, pas d’incertitude qui tienne pour le parapluie).

Se laisser pousser la barbe ou la bite ?

L’union libre ou le mariage forcé ?

Dire bonjour ou « ça va connard ? »

Le dentiste ou le proctologue ?

Vivre une annus horribilis ou boire un anis horribilus ?

Élever un enfant ou éduquer un raciste ?

La masturbation en solitaire ou assistée ?

Manger des œufs brouillés ou réconciliés ?

La pêche ou le tricot ?

Etc., etc.

(Je précise que cette chronique comporte une dose de second degré, histoire de calmer les ayatollahs du premier degré et autres coincés du trouffion qui auront sans doute déduit, après lecture de ce texte, que je cherche une compagne pour faire la vaisselle et passer l’aspirateur. Je ne peux évidemment pas tolérer ce raccourci puisque je cherche aussi une femme qui sache cuisiner et repasser. Sérieux, moi ? J’avoue : y a des jours, c’est plus difficile que d’autres !)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s