Taureauscope (12)

Mercredi 12 novembre : « Angulaire à votre signe et aux astres en Scorpion, l’arrivée de la Lune en Lion créera un climat volatile, mais qui pourrait vous amuser. Considérant l’instabilité ambiante, il serait toutefois prudent de ne rien prendre pour acquis et de faire certaines vérifications avant de passer aux actes. Plus intimement, vous pourriez découvrir une autre facette de quelqu’un. »

Et ça continue ! Encore et toujours des allusions non fondées… Putain mais vous carburez à quoi ? Franchement, je suis content de pas avoir pris Horoscope en option au lycée ! Il est 21h45, et en lisant vos quatre lignes, je suis tiraillé par la migraine.

« Plus intimement, vous pourriez découvrir une autre facette de quelqu’un. » Là, ça m’intéresse ! Vous titillez mon attention et me contraignez à retirer la main gauche de mon caleçon. Dites m’en plus : elle joue d’un instrument ? Elle jongle avec des épées ? Elle va me montrer ses chevilles ? Il y aurait une fille dans mon entourage, proche ou éloigné, qui posséderait un talent caché ? Non, mieux, je vais craquer pour une fille que je pensais connaître mais que je connais pas, en fait… (je vais prendre une aspirine et je reviens). Pire : je vais découvrir que cette fille que j’ai embrassée avec la fougue d’un jeune puceau s’appelle Gérard…

À part ça ? Ben rien. Boulot, sport et bientôt dodo… Je n’ai secouru aucune dame âgée ce jour. Ça sent la crise…

PS : oui, je sais, cette chronique sent la fin de carrière, le baroud d’honneur, les métastases… Elle est à l’image d’une journée plutôt tranquille, éthiopienne serais-je tenté de dire, puisque je n’avais rien à me mettre sous la dent (Oh, Olivier, t’exagères ! Tu réciteras deux Ave Maria et trois Pater Marius pour la peine). Une journée sans « instabilité ambiante » ou « climat volatile ». Remarquez, en parlant de climat volatile, je n’ai rien contre les soirées qui dégénèrent par exemple, mais ceci est une autre histoire…

Pour des questions de bienséance, j’ai volontairement fait l’impasse sur quelques détails malodorants de ma journée. De même, j’ai fait une croix sur la météo du jour et l’ambiance pas franchement folichonne dans le métro montréalais, où j’ai été à deux doigts de demander à l’un des usagers qui était mort, voire qui était le malpoli qui avait pété…

Vous avez vu, mon post-scriptum est plus long que mon texte principal. Je crois que c’est assez révélateur de mon inspiration “mercredinale“. Comme je le dis toujours, le mercredi, c’est le ventre mou de la semaine. Ceci expliquant cela…

Demain est un autre jour, comme on dit un peu bêtement.

Publicités

Catégories :Taureauscope

Tagged as: , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s