Taureauscope (14)

Vendredi 14 novembre : « Vous n’avez pas besoin de sortir de votre chemin pour recevoir de l’attention et impressionner les autres. En fait, le tape-à-l’oeil risque de n’épater personne. D’ailleurs, avec la Lune en Lion, angulaire à votre signe, vous courez le risque de perdre la face en entreprenant quelque chose d’extravagant. Vous possédez déjà bien des qualités appréciables. »

Oh, c’est trop de compliments ! Pour la première fois depuis le début de ce taureauscope tarabiscoté, je suis d’accord avec vous. Je vous suggère au passage d’abuser de ce genre de commentaires laudatifs. Donc, à vous croire, j’impressionne naturellement les autres. Mais pourriez-vous être plus précis ? Physiquement vous voulez dire ? Sont-ce mes 20 jours de course d’affilée cet été qui ont fait tâche d’huile à Montréal ou sur la Toile ? Ma marche de plus de 350 km, entreprise avec des personnes d’une autre époque ? (ils vont rire, enfin j’espère !) Ou bien encore cette capacité prodigieuse à comprendre un Québécois s’exprimant avec une patate chaude dans la bouche ? (lire cette ancienne chronique).

Ou alors, peut-être, est-ce ma plume qui inspire tant d’envie ? Ma proverbiale gentillesse ? Ma collection de timbres à l’effigie de Mr Bean ? Mon 3e testicule ?

Moi, verser dans le tape-à-l’œil ? C’est mal me connaître ! Par le passé, j’ai en revanche abandonné toute fierté en perdant mon pantalon. J’étais jeune, je découvrais l’alcool et ses effets libérateurs. Donc, quand j’étais pompette, il m’arrivait de finir en sous-vêtement. Je strip-teasais en mode panoramique. Je me souviens même d’une ex, un peu précieuse ridicule sur les bords, qui avait peu goûté une séance de fesses blanches avec quelques potes eux aussi imbibés. Je crois qu’inconsciemment je voulais tester notre relation, genre « si après ça elle reste, je l’épouse, lui fais deux marmots et je construis une maison au style pédant, avec colonnes de marbre, femme de ménage soumise et jardinier corvéable à merci… »

Prétendre que l’extravagance ait pu avoir raison de ma modestie légendaire – quand tant d’autres se titillent la nouille sous les projecteurs de la notoriété – c’est me manquer un peu de respect, ce que je ne peux tolérer. J’ai d’ailleurs sollicité le concours d’un avocat, Me Guacamole. De toute façon, aussi loin que je puisse m’en souvenir, je n’ai rien accompli d’extravagant ce vendredi. Par contre, j’ai innové. En fait, j’ai découvert un nouveau magasin dédié au chocolat. N’écoutant que ma gourmandise, je suis allé jeter un œil. À peine entré, une femme à lunettes (mais pas à quéquettes, du moins nous n’avons pas discuté suffisamment longtemps pour aborder cette partie) m’est tombée dessus, me proposant de m’en dire plus sur ce commerce et ses produits, avec leurs fragrances d’Asie, d’Europe et des Amériques… Elle a aiguisé ma curiosité en me faisant découvrir – et gouté – du cacao à faire en infusion. Rien que l’odeur, j’étais conquis. La séance dégustation a achevé de me convaincre. Et comme le cacao regorge d’anti-oxydants…

J’ai aussi atterri dans un magasin de la marque American Apparel. Une première pour moi. J’avais vu des chaussettes qui pourraient me rendre service durant les longues soirées d’hiver (au Québec, un hiver court, c’est dans les rêves). Le problème, c’est que celles qui m’intéressaient ne figuraient pas dans l’espace réservé aux mâles. J’ai donc hélé une vendeuse :

– Eh la gueuse avec une face à fesser dedans (une tête à claques si vous préférez; je parle le Québécois enragé couramment), y a des bas (oui, on dit bas au Québec, même pour les hommes, ce qui me donne toujours l’impression d’être un transsexuel) qui me plaisent mais j’ai un doute sur leur genre. Vous comprenez, je voudrais pas qu’on tire des conclusions hâtives à mon sujet.

Bon, j’ai pas vraiment tourné la phrase de cette manière, mais vous aurez compris que j’avais besoin de renseignements sur le véritable sexe des chaussettes.

Elle m’a répondu que c’était des chaussettes unisexe. J’étais parti pour en acheter une paire, mais vu que l’achat de deux induisait une ristourne de 50% sur la 3e, je me suis laissé emporter (berner ?) par la promotion.

Ah, et j’ai vu mes premiers flocons de neige aujourd’hui, gracieuseté de quelques nuages passagers. Ça n’a pas duré longtemps. Suffisamment en tout cas pour comprendre que nous filions tout droit vers l’hiver. L’été me paraît si loin (soupire-t-il avec des trémolos plein les pupilles).

Sinon, quand vous écrivez « vous possédez des qualités bien appréciables », vous faites référence auxquelles plus exactement ? Comme j’en ai répertorié une centaine, votre précision nous ferait gagner du temps…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s