Taureauscope (17)

Lundi 17 novembre : « C’est en intensifiant votre beauté… intérieure que vous deviendrez irrésistible à l’extérieur! Une réduction de votre niveau de stress sera obtenue plus facilement en laissant de côté certains détails qui ne sont pas d’importance capitale. Recherchez la compagnie d’individus qui vivent leur quotidien dans une belle simplicité et prenez-les en exemple. »

Putain, j’y ai cru ! Jusqu’à ces points de suspension qui ont réduit à néant ma fierté, piétiné mon honneur et ma virilité. Maman ! (oui, je crie maman ! quand je vacille). « C’est en intensifiant votre beauté… » Là, c’était carrément l’érection dans ma tête. Enfin on me regardait avec de bonnes lunettes ! Et puis badaboum ! Vous êtes durs. La fausse joie.

Alors vous voulez que l’on parle de ma beauté intérieure ? Là, désolé, mais c’est la perfection. C’est bien simple, y a même des curetons qui me demandent des conseils, c’est dire ! Je suis circonspect concernant les effets de la soi-disant beauté intérieure sur la carrosserie. Mettez un moteur de Ferrari dans une 2 CV, suis pas sûr que ça dope son charisme ! Et puis vous savez, être beau ou trop beau à l’intérieur, eh ben ça fait parfois fuir les gonzesses, les écorchées limite autistes notamment…

Bref… De toute façon, je suis déjà irrésistible. Rien qu’hier, j’ai embrassé fiévreusement mon miroir. En tout cas, j’en conclus que vous me conseillez de mettre la pédale douce sur le sport, de reprendre mon petit bide, et de miser plutôt  sur mon humour sarcastique, mes élans humanitaires et ma poésie immanente… Je suis circonspect.

Pour le stress, je courbe l’échine. Vous avez raison. Il me tiraille depuis toujours celui-là. Un anxieux de compétition, l’Olivier, le genre à transformer un ru en tsunami ! Mes ongles pourraient notamment en témoigner. Lycéen, j’ai bousillé la plupart de mes oraux. Et durant mon service militaire, j’ai tué trois vaches, deux chèvres et percé un 2e anus à un camarade en raison d’un épisode d’anxiété accrue pendant une séance de tirs à balles réelles.

C’est là tout mon problème : les détails n’en sont jamais vraiment avec moi. J’observe, j’écoute et j’absorbe tout. Un vrai espion (là, je viens de perdre tous mes amis). Ma devise : rien ne se jette, tout se conserve ! Quand on a tendance à être un tantinet rancunier, ça aide pas. 😉

J’ai bien noté la dernière phrase, encore que je sois pas à plaindre de ce côté-là. Après, je fixe une limite à la simplicité. J’évite les gens qui vivent dans les bois, se torchent avec des feuilles, déplacent leur femme en les tirant pas les cheveux, ce genre d’espèce quoi… Non, sérieusement (pour une fois !), je suis cerné de gens simples, inspirants et enrichissants, et je dois reconnaître qu’il n’y a pas meilleure compagnie pour se sentir en vie.

Des exemples ? Ma mère. Le courage et la dignité incarnés. Je ne sais pas si j’ai hérité de son courage, mais grâce à elle et à ses actes, j’en connais la définition…

Publicités

Catégories :Taureauscope

Tagged as: , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s