Taureauscope (22)

Samedi 22 novembre : « La nouvelle lune avec Vénus en Sagittaire devrait exercer une influence plutôt positive sur votre vie intime. Aussi serait-il salutaire d’accorder votre priorité aux relations interpersonnelles. Vous pourriez apprendre que quelqu’un vous apprécie bien plus que vous ne le pensiez. Ce samedi pourrait vous réserver de bons moments si vous vous montrez disponible. »

Putain, ma vie intime ! Vous y allez fort là ! Vous entrez dans le vif du sujet ! Comment vous dire… ?

Ma vie intime, c’est une ville à genou, un champ de ruines, un jardin de ronces, un arc-en-ciel unicolore… C’est le corbeau qui couvre de son croassement lugubre une plaine remuée par la peine, c’est la tristesse érigée en système carcéral, et la cécité d’un cœur las d’avoir trop espéré. C’est ça, une vie intime en lambeaux, avec son espoir en guenilles et son avenir rapiécé. C’est une clocharde, ma vie intime, qui fait la manche avec des sourires d’infortune, une pute qui arpente un trottoir maculé d’amertume, une diva déchue qui surnage dans une piscine inondée de larmes…

Ma vie intime, elle vous dit merde. Elle est grossière, ma vie intime. Quand on vient la provoquer dans le parloir de son Alcatraz, elle se met en rogne. Elle gerbe ses non-dits et se lamente sur un mur où elle aimait jadis intercaler des « + » entre des cœurs épris. Il lui arrive de pisser sur quelques traces indélébiles, mais l’urine n’efface pas les regrets. Ma vie intime a fui les réverbères pour la ruelle des sanglots étouffés.

Ma vie intime, c’est un linceul de cendres sur la dépouille encore tiède et pantelante d’un sentiment passé.

Ma vie intime, ça pourrait être, au final, cette épitaphe destinée au volatile amour : « J’ai longtemps cru être à la hauteur, mais je n’étais pas digne de te recevoir. »

Heureusement, il y a le conditionnel pour effacer cette prose meurtrie. Car si je l’ai mise entre parenthèses, ma vie intime, je lui laisse le bénéfice du hasard. Et puis, à vous lire, je pourrais apprendre que quelqu’un m’apprécie bien plus que je ne le pense. Vous aussi, vous employez le conditionnel. Eh merde ! 🙂

Publicités

Catégories :Taureauscope

Tagged as: , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s