Taureauscope (30)

Dimanche 30 novembre : « Quoi de mieux que le passage du cycle de la Lune en Poissons pour terminer ce mois de novembre en harmonie? Étant donné que la quête de plaisir devrait vous sustenter, les astres vous suggèrent de vous gâter… ou mieux encore, de laisser les autres le faire à votre place. Vous ne devriez pas vous sentir coupable d’accorder la priorité à vos envies. Et le règne actuel du Sagittaire vous appuie. »

Enfin ! Oui, enfin ! J’en ai terminé avec ce Taureauscope qui m’a fait l’effet d’un vampire. Il m’a vidé de mon encre, le salaud ! Mon inspiration est comme la chambre à air percée d’un vélo. Elle se dégonfle, elle ramollit. Putain d’idée à la con ! Il y a un mois, je décidais de lancer une nouvelle rubrique. Je jetais mon dévolu sur l’horoscope, tant qu’à faire, que je rebaptisais aussitôt en l’imprégnant de mon signe zodiacal. Je pensais qu’en lui greffant des couilles d’animal sévèrement cornu, il serait vigoureux, qu’il banderait chaque matin, midi et soir. Je me trompais.  J’avoue : c’est fatiguant, un horoscope. Ça le devient quand rien ne correspond à votre réalité, ce qui vous oblige à racler les fonds de tiroir de votre vie pour donner un peu de prestance à votre idée farfelue. 

Au risque de me répéter, j’aime parfois grossir le trait, provoquer, louvoyer, inventer aussi. J’enjolive, je maquille… Je suis taquin, parfois sarcastique, c’est comme ça. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre. Ce blogue est un fourre-tout, un condensé de tellement de choses qu’il m’est impossible de lui accoler une catégorie. J’y concentre mes joies et mes peines, mes soleils et mes ombres. Je divague aussi, mais même dans ces moments d’errance, je continue de croire que cet exercice porté par la transparence (autant que faire se peut) participe à un certain équilibre de ma personne. Mes textes s’apparentent parfois à des jets d’existence, comme me l’a dit un jour un ami poète à ses heures. Je suis d’accord. J’écris à l’instinct, je badigeonne mon mur blanc avec des tas de mots noirs qu’on peut attraper en vol pour les rattacher à sa petite parcelle. La vie des autres est toujours un peu la nôtre…

L’écriture reste un défi. Il est permanent. Parfois, elle coule de source, sans même vous demander votre autorisation. Elle connaît le chemin et elle fonce tout droit vers le monde des idées claires. Mais à d’autres moments, elle résiste, se débat et vous griffe. Elle connaît ses moments de blues, quand elle tourne le dos à la prose, coincée dans une pièce où les murs se font oppressants. Vous n’écrivez plus, vous accouchez…

Et mon dimanche dans tout ça ? Ronronnant. Personne ne m’a gâté aujourd’hui. En revanche, j’ai suivi le conseil des astres, avec la bénédiction, visiblement, du Sagittaire. Je me suis donc fait plaisir. J’ai fait sauter la banque. J’ai flambé pour un billet d’avion. La jauge de mon compte en banque a alors viré à l’orange. Y a comme des trous d’air dans mes finances. Mais je m’en fous. Car c’est bien plus qu’un billet. C’est un sésame pour le bonheur. Je sens monter l’odeur du pain d’épice, j’entrevois le regard émerveillé de mon neveu Louis devant le Père Noël, et j’anticipe les fous rires en compagnie de complices chers à mon cœur d’artichaut… Tout ça, et beaucoup d’autres promesses, valait bien un sacrifice. 

La vie étant ce qu’elle est, je veux dire une belle roulette russe, je donne sa chance au présent, je mise sur ses certitudes et je fais l’impasse sur les nombres impairs du futur. Et puis demain, ça n’a jamais rimé avec certain… 

Publicités

Catégories :Taureauscope

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s