En passant par la Toscane (3)

Le site étrusque de Fiesole.

Lundi 8 septembre. – 7h30. Putain de réveil, les paupières qui grincent… Pour se remettre d’aplomb, Nico a sa technique bien à lui : deux séries de pompes. Il est fou…

Au programme de la journée : le village de Fiesole, perché sur les hauteurs de Florence. Le couvent Saint-François, les thermes romains, et, cerise sur le gâteau, un pique-nique sous les oliviers. Les cyprès nous entourent et le soleil parcellaire donne au site des reflets de paradis. On savoure notre repas impromptu. Il y a de quoi : chianti, tomates séchées, pesto et autres produits authentiques régalent nos estomacs. Cette nouvelle escapade met encore en lumière l’irremplaçable Corinne. Cette Lyonnaise d’une cinquantaine d’années, anesthésiste de profession, n’a pas son pareil pour se faire remarquer. La voix grave et forte, et une pléthore de remarques à deux sous dont Nico et moi sommes friands. L’écouter parler est vite devenu notre passe-temps favori. Florilège: en désignant le cloître du couvent  : « C’est un préau ? » Ou encore, devant une fosse sur le site des thermes romains : « C’est une piscine ? » Voire, plus délicat, quand notre guide nous désigne les latrines de l’époque : « Ah oui, là c’est les chiottes ! » 

1

La chaleureuse et authentique Villa Camerata. Pas mal pour une auberge de jeunesse !

Nous finissons par visiter le musée étrusque et sa fabuleuse collection aux accents contemporains, certaines statues ayant visiblement inspiré un certain Giacometti. Puis vient le moment de redescendre sur Florence en empruntant de petits sentiers. En chemin, nous apercevons un hôtel cossu qui aurait pu servir de décor à la série Dynastie. Le plus cher de Florence, accroché à la colline, où deux amoureux se bécotent en dominant la ville et ses trésors. À mille euros la nuit, mieux vaut avoir le compte en banque bien rempli ! Avant de regagner nos pénates, nous faisons un détour par notre auberge de jeunesse, la Villa Camerata, une belle demeure de style Renaissance, où une faune bigarrée a élu domicile. Ce soir-là, Nico et moi décidons de découvrir Florence dans son costume étoilé. Mon acolyte est obnubilé par les magasins de fringue. Séquence lèche-vitrines.

Nous ripaillons dans un restaurant du centre, sur la place de la Seigneurie, où la douceur estivale joue les prolongations. Nous faisons dans l’originalité : pizza. Bien entendu délicieuse dans cette partie du monde. La serveuse est adorable et met en valeur ses rondeurs latines dans un chemisier blanc cintré. Dans quelques minutes, nous allons être les duettistes d’une insondable incompréhension. Silence, on tourne… : je prends mon plus bel accent et cisèle une phrase en anglais pour connaître l’heure du dernier bus.  Elle me répond, en italien : « Petite ou grande la bouteille d’eau ? » Euh… Ok, soit mon anglais est plus pourri que je le pense, soit la langue de Shakespeare ne résume pour elle à un fastidieux idiome incas… J’ai dû manquer un épisode…  Nous rions tous les deux de cette incompréhension, son sourire de bella manquant de peu de me cramer les rétines.

Nous terminons notre virée nocturne dans un bar branché, le Zoé, qui me rappelle étrangement le BSM, une adresse bien connue des noctambules messins. Jolies filles au rendez-vous. Pas la grosse foule, mais nous ne sommes pas venus pour jouer les John Travolta d’un lundi soir. Quand on bouffe du kilomètre, on est d’humeur charentaises, on pantoufle… Nous commandons chacun un cocktail pour finir cette agréable journée avec un ultime délice. Un Cuba Libre pour mon ami, et un Amaretto Sour pour moi. On finit par rentrer, à pied. Une petit quart d’heure plus tard, nous voilà à l’auberge. La nuit promet d’être réparatrice. Il est 1h. On se lève dans six heures…

Prochaine étape : sur le sommet de la Toscane.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s