Une fêtarde nommée Wanda

Parfois, tu parcours un journal et tu tombes sur une pépite. Une offrande tombée des colonnes de l’actu. 

Le titre : « Femelle blaireau ivre morte sur la plage. » Du lourd ! À ne pas confondre avec « Femelle de blaireau ivre morte sur la plage », qui pourrait dans ce cas faire référence à la femme d’un gros naze qui n’aurait pas supporté un repas trop arrosé.

Non, ici il est bien question de l’animal. En lisant la dépêche de l’AFP – et quelle dépêche ! – on apprend que la blairelle (aucune parenté avec la maquerelle) a été baptisée Wanda, ce qui au passage va faire plaisir aux femmes prénommées ainsi, qui vont désormais passer pour de fieffées alcooliques. Wanda a été retrouvée inconsciente sur la plage d’une station balnéaire en Pologne. Un coma éthylique au pays de Lech Walesa (hors de question, je ne connais pas ce monsieur !), on n’est pas vraiment surpris. Attention, je ne dis pas que les Polonais sont portés sur la boisson, mais il faut avouer que leur réputation les précède ! Bref, je constate, je suggère, j’envenime.

Pour finir épave sur la plage, filet de mousse s’échappant de sa bouche entrouverte (je romance), Wanda a mis le paquet. Elle a éclusé 7 bières. Oui, sept ! Soit la dame avait soif, soit elle tentait de noyer un chagrin d’amour dans la cervoise. Si ça se trouve, elle a tenté de se suicider ! Il faudrait l’interroger, pour savoir ce qui l’a poussée à confondre « j’en bois une et je me sauve » et « garçon, ce soir je me mets minable et après je me tape le patron. »

Et là vous allez me dire : mais où s’est-elle procurée 7 roteuses ? Et vous avez raison ! On a en effet du mal à imaginer Wanda entrer dans une station service ou arpenter les allées d’un supermarché en quête d’un pack de Heineken de 6 ou de 12.

En fait, l’animal est allé directement se servir dans les provisions de quelques baigneurs qui profitaient de l’endroit. Wanda s’est ensuite servie de ses dents pour décapsuler les bouteilles, à l’instar de certains bipèdes adeptes de la méthode bûcheron et des cabinets de dentiste (le revers de cette méthode). 

La gueule de bois de Wanda a duré deux jours. On imagine les tours de manège que sa tête a dû accomplir durant ces 48 heures ! 

Bienvenue dans le monde des hommes, ma chère Wanda ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s