Emmaphile

11741806_10207591744332628_679630314_n

Emma et son frère Louis, autre sacré phénomène !

Ma nièce Emma fête ses 13 ans aujourd’hui… Putain que le temps passe vite. À ce rythme fou, la vie devient un courant d’air !

Emma n’est plus une enfant mais pas tout à fait encore une femme…. Y a un mot pour ça : ado. Un mot qui en appelle d’autres comme crise, acné, âge bête, humour hermétique pour un vieux (pour un ado, on est sénile à 30 ans), poils sur le sexe, nichons, érection… (bon j’arrête là, je me fais du mal).

Donc Emma vivote entre deux eaux, entre hier et aujourd’hui, en se laissant porter vers un futur qu’elle bâtira de ses propres mains.

Emma, je la revois petite, haute comme trois pommes, courir d’un galop mal assuré vers son tonton gâteau, ce même tonton dont elle dira plus tard, complicité au bord des lèvres, qu’il est fou, avant de passer au proverbial « il est naze » que lui intime son statut d’adolescente.

11934190_10207591755292902_796932114_n

Emma en mode… star de la mode… comme sa mère !

Petite, Emma a perdu ses dents, qui ont repoussé depuis. On appelle ça des dents de lait. On aurait pu appeler ça des dents de bourbon, de Heineken ou de whisky, mais bon… L’avantage avec ce genre de quenottes, c’est qu’elles repoussent ! Arrive un autre âge où les dents retombent, mais ne réapparaissent pas. C’est pas une injustice ou la faute à Harry Potter, c’est juste la vieillesse.

Emma a toujours eu de grands yeux noirs, aussi noirs que sa chevelure corbeau. Elle aurait pu être blonde avec des yeux bleus, mais c’est pas le cas. Pas que ça me dérange, au contraire. Les brunes ont moins d’a priori à combattre.

11944974_10207591755252901_1649483863_n

Emma et sa “mamé“, ma mère, qui aime garder ses lunettes de soleil dans les avions.

Emma, enfant, m’a beaucoup fait rire, comme tous les enfants. On a inventé les mômes pour nous rappeler à quel point il est bon de rire… et de se moquer (gentiment) aussi. Elle m’a notamment fait rire quand elle a dit à sa mère – donc ma sœur, pour ceux qui auraient du mal avec la généalogie – après des vacances passées avec ses parents dans un Québec tout de blanc vêtu, que son tonton, il allait devoir s’habituer à l’herbe quand il revendrait en France. Dans sa tête, comme dans celle de Gilles Vigneault, ce pays, c’était l’hiver. Pour elle, les Québécois vivaient sur une autre planète et se prélassaient dans la poudreuse à longueur d’année, avec pour principale source de divertissement les batailles de boule de neige, la pêche sur la glace, le ski et les randos en raquettes. À l’époque, concernant leur accent, on n’avait pas voulu la brusquer. On lui avait dit que ce drôle de langage était dû à un excès d’alcool, que les cousins picolaient pour combattre le froid. Comme les Bretons à cause de la pluie…

Un soir, j’ai même dormi avec elle. C’était aussi au Québec. Ça m’avait inspiré une chronique intitulée « un bulldozer nommé Emma ». Je me souviens qu’en pleine nuit, un de ses petits pieds avait fini sur mon épaule. À croire qu’elle enchainait les cascades dans ses rêves ! Ce jour-là, mon lit avait tout du théâtre de guerre, draps labourés par ses mouvements intempestifs. Autant dire que la nuit avait été courte en ce qui me concerne. En un dodo, une gamine avait fait de moi un zombie, d’autant que la grasse mat’ n’était pas comprise dans son programme d’enfant.

Je pourrais aussi vous parler de cette voiture (la mienne) qui se muait en avion les soirs où je devais la ramener chez ses parents. Je devenais un commandant de bord derrière mon volant, en donnant l’illusion d’une virée dans les airs, ce qui la faisait marrer.

J’ai aussi écrit un jour que mon dessert, c’était Emma. J’adorais ce rire mutin qui transperçait la couette, alors que je la bordais un soir…

Emma a 13 ans, et je suis fier d’être son tonton.

♥ Gros becs et un GROS joyeux anniversaire ma nièce adorée, on se voit à Noël… ♥

11951277_10207585856065425_2926450943697309124_n

Emma à l’heure de la rentrée scolaire… Et n’oublie pas : si un mec t’embête pendant la récré, dis lui que ton tonton va venir et le casser en deux ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s