Retour en images sur une jolie parenthèse

J’avais envie, une fois n’est pas coutume, de revenir, en images, sur ce joli séjour passé avec quelques amis sur l’Île Verte, au début du mois de septembre, alors que la Fête du travail était synonyme de week-end prolongé au Québec.

Juste pour le plaisir de reprendre une petite dose de bonheur, et de chaleur !, et surtout pour me moquer gentiment de mes camarades, et aussi de moi-même…

Photos : Éric Berteau.

12000991_10207739794471973_2460640833909418804_o

La photo de la discorde. Quand il l’a vue, Nabil a rouspété : Martine, t’es trop près d’Olivier, c’est moi ton amoureux ! C’est vrai qu’on pourrait confondre, mais la fille du milieu est bien avec le gars de droite, regard planté dans l’objectif du photographe. J’avoue que ce détail m’avait échappé. Pas à Nabil, qui ne laisse rien au hasard. Jaloux !

11113436_10207739742990686_4191907805820583079_o

La même en noir et blanc. Il y a du mieux dans la composition : Martine s’est rapprochée de Nabil, tandis que moi je fixe l’horizon, contemplatif et songeur, tel un marin attendant sa bouée… ou sa sirène (on peut choisir ?). Quand ma sœur a vu cette photo, elle a écrit « superbe ! », avec un sens de la retenue discutable. Nabil est toujours à fond dans son rôle de modèle, ayant décidé cette fois d’ôter sa casquette, ce qui adoucit son visage de psychopathe. Martine croise toujours les jambes…

12034309_10207739743430697_1306183000470468298_o

Là, tel que vous me voyez, je suis bien… J’aurais presque pu faire une sieste tiens, face au Saint-Laurent… Vous remarquerez la concordance de la couleur des chaises avec celle des fleurs à l’arrière-plan. Connaissant le photographe, c’est un pur hasard !

12038727_10207739743550700_762788330346493003_o

Et puis badaboum ! Martine est venue s’incruster dans mon beau décor. Je pense que ma face traduit bien ce désagrément soudain. Martine, dont le sourire indéboulonnable, comme figé sur son visage poupin, contraste avec cette contrariété qui est la mienne et qui peut se traduire en deux mots : « Eh merde… »

12027377_10207739743510699_4235083433895418541_o

Là, c’est plus moi. Si vous avez un doute, faut consulter un ophtalmo. Martine sur Nabil (rien de sexuel, on se calme) pour une petite photo en amoureux…

12015204_10207739744310719_902515738808734920_o

Nabil, dans une pose tout ce qu’il y a de naturel. Si on l’avait écouté, on en faisait 100 (le Marocain est un peu narcissique). On lui a expliqué qu’on ferait un magazine sur lui plus tard. Au moment de la prise de cette photo, il ne se doutait pas qu’un gars s’était posté derrière lui (sans arrière-pensée lubrique, je tiens à le préciser), dans le but avoué de lui pourrir sa photo. Il y a un mot pour ça : puéril !

12028748_10207739745070738_4130820367786435868_o

Que pouvais-je bien regarder ? Je sais que les filles vont regarder mon cul, mais moi, je sais plus… Je crois que j’étais en conciliabule avec Dame nature… Ou peut-être étais-je en quête d’un endroit où pisser tranquille… Je me souviens aussi que Nabil avait commencé à dégoupiller quelques blagues défraîchies. Du coup, je cherchais sûrement dans cet isolement salutaire une façon de regonfler mon moral, considérant que ce séjour si prometteur au départ allait sans doute virer au fardeau….

11013222_10207739794871983_1822000784901435979_o

La version moins bucolique, signée Nabil. Contrairement à moi, il s’épargne les digressions philosophiques superflues. Lui, il a envie de pisser, alors il va pisser. Straight to the point ! Remarquez, un mec qui urine de dos dans un décor aussi apaisant, ça fonctionne quand même… Vous apprécierez au passage la discrétion du photographe, qui est resté à une distance respectable, malgré un zoom lui permettant de flirter avec la lune… mais pas avec les filles.

12002370_10207739742310669_7056510021029473217_o

J’ai un faible pour cette photo qui respire la spontanéité. Je crois me souvenir qu’ à ce moment-là Nabil faisait le con avec un rorqual qu’il était allé pêcher à mains nues pour amuser la galerie. Ou il s’était mis torse nu, je ne sais plus…

11223768_10207739742270668_499937796330833725_o

Martine et son éternelle bonne humeur. On la surnomme Martine Bonheur, c’est pas pour rien. On ne dira rien de méchant sur ses lunettes de star et la visière de sa casquette pas très photogénique… À sa gauche, vous l’avez reconnu : Nabil. Perdu dans ses pensées… Euh, non, lui il ne pense pas. On va dire perdu dans son smartphone…

12000852_10207739742350670_129292204924107960_o

Votre serviteur, tout en retenue. Et Nabil…. toujours avec son téléphone ! J’ai fait une recherche sur son arbre généalogique et j’ai retrouvé des Chinois. Ça doit expliquer cette appétence pour les photos… Derrière nous, un parterre d’algues bien glissantes. Du coup, il a fallu prendre toutes les précautions avec Nabil, dont la cheville convalescente nous obligeait à la plus grande prudence. Ça a l’air de rien, mais on a mis 4 h pour atteindre ce rocher en partant de la maison derrière. Partir en week-end avec un handicapé, on ne m’y reprendra plus !

12032675_10207739742950685_4044284477491659531_o

Martine en extase devant le spectacle déployé par le large, rechargeant les accus de son optimisme bienfaisant… (Putain, c’est beau, demain j’appelle l’Académie française pour leur demander un siège, même aux toilettes, suis pas difficile) Je ne vous précise pas ce que Nabil tient dans ses mains. Marocain ascendant chinois, j’vous l’dis !

12028797_10207739794911984_7805631736499699936_o

Ok, j’assume ! Honnêtement, un mec, vous lui mettez un truc long entre les mains et il se prend à rêver. Ben quoi, moi, l’île Verte, elle me fait bander ! C’était une façon comme une autre de donner un sens à cette photo, et donc de retourner une situation au demeurant bancale à mon avantage ! Et dire que j’ai un pote africain qui fait la même chose, mais sans le bâton. Alors ne venez surtout pas me dire que la nature est bien faite !

12030317_10207739745150740_1951621965706354158_o

Oui, je sais, moi, quand on me prend en photo, j’aime bien lever les bras en l’air ! Martine, elle croise les jambes, Nabil, il pianote son téléphone, et moi… ben je lève les bras. C’est ma façon de dire que je suis heureux. J’adopte la même posture quand je pisse pas à côté de la cuvette, réussis une omelette, passe l’aspirateur…

11890416_10207739746670778_509138504628557906_o

Un ami habitant sur l’île nous avait prêté sa voiture. Plus de première jeunesse ladite voiture, mais pour transporter du bétail, ça suffit amplement !

12027322_10207739745750755_6371952258568084873_o

Lunettes de soleil, pose lascive et décontractée. On sent que Nabil est dans son élément. Tu lui mets un costard, une tasse de café dans la main et il te lance : « What Else ? » Derrière lui, le phare de l’île Verte, le plus vieux du Québec (érigé en 1807). Et puis moi, qui tel un phare justement, s’apprête à remettre Nabil sur le droit chemin de l’humilité. Et puis on n’a pas idée de porter un tel t-shirt dans un paysage aussi inspirant, merde !

12004763_10207739741750655_8622378210902700043_n

Là, je pouvais pas lever les bras, sinon je brisais une assiette. Putain de gravité… Je suis peut-être pas un cordon bleu mais je suis le roi de la vaisselle. Pas sûr que ça soit très vendeur, mais bon… Sinon, ce soir-là, je risquais pas une foulure du poignet. Deux assiettes à nettoyer, ça n’a jamais tué un homme.

12001005_10207739747270793_8484091337586936335_o

La fin de journée où tout le monde ne pense qu’à une chose : son lit. C’est souvent ce qui arrive quand on a crapahuté de longues heures sous le soleil. Mon teint halé témoigne d’ailleurs de cette escapade au grand air. Nabil est hors catégorie, le bronzage ne sautant pas aux yeux sur le visage d’un Marocain. Martine, c’est à se demander si elle a passé ladite journée dehors (elle doit avoir des origines suédoises). Quant à Éric, pourtant conçu dans le sud de la France, il arbore une belle couleur écrevisse (lui qui adore tout ce qui provient de la mer, ça tombe bien). À croire qu’il s’est essuyé la face avec sa chemise…

12039159_10207739746710779_3904733649733569443_o

Une belle photo pour finir. La caution romantique d’un album un peu tiré par les cheveux ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s