Le questionnaire de Proust, les réponses d’un écriturien

Je suis retombé récemment sur le questionnaire de Proust. Il y a quelques années, j’avais répondu très sérieusement à ce fameux questionnaire imaginé par Marcel. Cette fois, je me suis dit qu’une petite entorse au règlement me ferait le plus grand bien. Voici donc une version moins conventionnelle dirons-nous. Attention, humour parfois noir…

Le principal trait de mon caractère : érotomane.

La qualité que je préfère chez un homme : quand il se gratte les c… au saut du lit (du grand art !)

La qualité que je préfère chez une femme : le silence.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : leurs copines.

Mon principal défaut : je pisse dans les lavabos.

Mon occupation préférée : onanisme ou lecture (ça dépend des jours)

Mon rêve de bonheur : m’acheter un arc, monter un clan et voler les riches pour donner aux pauvres (tiens, ça me rappelle quelqu’un).

Quel serait mon plus grand malheur : être naturalisé Nord-Coréen.

Ce que je voudrais être : un X-Men, avec le pouvoir de lire dans les pensées des filles, histoire de gagner du temps.

Le pays où je désirerais vivre : la France (on a dit que c’était un questionnaire pour rire).

La couleur que je préfère : le blauve (mélange de bleu et de mauve).

La fleur que j’aime : Fleur Pellerin, l’ancienne ministre de la Culture et de la Communication en France (elle était facile celle-là).

L’oiseau que je préfère : le Oula Oula (doté de petites ailes mais de grosses couilles, qui doit ce nom étrange à ses atterrissages douloureux).

Mes auteurs favoris : 1,76m, 1,80 m, 1,50 m… 

Mes poètes préférés : Frank Ribéry, JoeyStarr, Cyril Hanouna…

Mes héros favoris dans la fiction : les hommes politiques (pour être déconnectés à ce point de la réalité, ils doivent vivre dans un monde parallèle).

Mes héroïnes favorites dans la fiction : Jeanne, dans le dessin-animé Jeanne et Serge. J’avais jamais vu une joueuse de volley-ball (la toile de fond de cette série) avec une telle détente ! À classer dans la même catégorie que l’autre dessin-animé nippon Olive et Tom, consacré au foot cette fois. Dans les deux cas, les athlètes sont des extraterrestres, les parties durent des heures, et les surfaces de jeu – du moins dans le cas des footeux – s’étirent sur des kilomètres. Ah, et aussi les ballons qui se déforment sous les frappes de mule de ces mutants…

Mes compositeurs préférés : Beethoven, Wagner, Schumann. J’ai fait un copier-coller des réponses de Proust vers 1890. Sinon, j’aime beaucoup m’entendre jouer du piano (mes voisins ne sont pas du même avis).

Mes peintres favoris : ma mère (je l’encourage, pour la gloire on va attendre), mon neveu Louis pour ses dessins abstraits qui me mettent la cervelle en compote (aussi fatiguant de résoudre ses énigmes picturales que de faire un marathon, je vous jure).

Mes héros dans la vie réelle : les hommes mariés (respect !)

Mes héroïnes dans l’histoire : Mère Teresa. Restons sérieux pour une fois ! Parmi ses citations, j’ai un faible pour celle-ci : « Ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on donne, mais l’amour avec lequel on donne. » À méditer !

Mes noms favoris : vasectomie, coloscopie, urètre, gastro-entérite, furoncle.

Ce que je déteste par dessus tout : mon anus. Le symbole de la lâcheté : tout par derrière !

Caractère que je méprise le plus : le caractère gras (voir ci-contre) Faut toujours qu’il se fasse remarquer !

Le fait militaire que j’estime le plus : la bataille des Plaines d’Abraham à Québec. Pliée en 20 minutes; l’expression “guerre éclair“, ça doit venir de là. Les Anglais sont arrivés, les Français leur ont remis les clés.

La réforme que j’admire le plus : de l’ortografe !!

Le don de la nature que je voudrais avoir : la résistance, elle me manque terriblement lorsque je dois affronter une plaquette de chocolat.

Comment j’aimerais mourir : pendant une corrida. Étant taureau de signe astrologique, je trouve que ce serait un beau duel. J’offrirais à cet animal la vengeance qu’il mérite….

État présent de mon esprit : sarcastique.

Faute qui m’inspire le plus d’indulgence : quand un non-voyant traverse au feu rouge.

Ma devise : vis ta vie et t’occupe pas de la mienne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s