La balade des gens heureux

14642164_10154120405182832_6081721811555525387_n

Un matin sur l’île d’Orléans entre Saint-François et Saint-Pierre. Le bonheur dans son plus simple appareil.

À vous, mes compagnons de route, retraités pour la plupart, ou en tout cas plus très loin de la grande ligne d’arrivée…

Notre tour de l’île d’Orléans s’est achevé samedi matin, après quelque 130 km d’effort mêlés de rires et d’échanges dans un cadre enchanteur. J’ai adoré cette marche. Si je l’ai tant aimée, c’est pour le festin de couleurs auquel nous avons eu droit sur ce territoire considéré jadis comme le grenier du Québec, dans une symphonie pastorale permanente.

14656370_10154120381997832_9121319007093603052_n

Le presbytère de Sainte-Pétronille où nous avons passé la première nuit.

C’est aussi pour les villages traversés, tous plus charmants les uns que les autres. Visiter l’île d’Orléans en voiture ou en marchant, ce n’est – définitivement – pas la même chose ! Tout a l’air plus beau quand on appuie sur le frein de la contemplation… J’ajouterai à ce tableau de mes satisfactions la météo radieuse, presque trop belle pour être vraie. À croire que nous étions bénis des cieux. Du bleu du matin au soir et des températures idéales pour user ses souliers sans trop transpirer.

Et puis il y a vous, venus seuls ou en couple, comme Richard, l’expert en crème glacée, et Mercedes, l’experte en pause pipi. Tous des marcheurs rompus à la balade qui s’alanguit sur le calendrier. Il faut une bonne ambiance pour cimenter un groupe et force est de reconnaître que les maçons que vous êtes ont travaillé fort durant ces 6 jours. J’aurais bien signé pour une semaine de plus, en dépit de votre fâcheuse tendance, pour la plupart d’entre vous, à vous coucher et vous lever de bonne heure. Six heures du matin, quelle idée ! Dans ce registre, Ginette nous a tous battus : levée la première, partie la première… et arrivée la première, suivie comme son ombre par Denis et Sylvie, autre duo de ce périple réjouissant. Mais vous savez quoi : elle a raison ! Il faut s’élancer tôt pour saisir la beauté d’un matin du monde, goûter à ce silence qui vous gave de plénitude et vous nettoie de fond en comble. L’impression de déballer en catimini le cadeau offert par Dame Nature, avec parfois un voile de brume pour exalter l’instant présent. 

14502762_10154120381687832_5128227861650126982_n

Un mur de citrouilles sur le chemin menant à Saint-Pétronille.

14572970_10154120395392832_6377159685539635440_nJ’ai bu votre bonne humeur comme on boit un bon verre de vin. J’étais ivre de vos rires, moins de vos ronflements (je ne donne pas de noms). Je vous ai trouvés inspirants, jamais irritants et bons pour la santé, parfois très touchants, en particulier Andrée, férue de mots croisés. Andrée, qui voit les choses différemment depuis qu’elle a croisé la mort dans le regard éteint d’un être cher… Andrée, c’était je crois l’idéaliste de la gang. Une envie folle et contagieuse de vivre dans un monde sans guerres, où le mélange serait la donne et la fraternité un mantra, émue aux larmes à la simple évocation de ce paradis qu’elle cultive à sa façon dans son petit jardin…

14523223_10154120395172832_4866205141888157617_n

À côté de La Boulange à Saint-Jean.

Je vous ai trouvés courageux, en particulier Réjane, venue à la marche sur le tard (55 ans) pour donner une autre direction à sa vie et ménager sa santé; la marche comme « un bon coup de pied au cul », nous a-t-elle dit. Ou encore Guy, disert mais non dénué d’humour, qui a fait ce qu’il a pu, grignotant ici et là quelques bribes de bitume, affligé de ces ampoules qui sont la plaie des marcheurs.

Pétillant est un autre mot qui vous va à ravir, en particulier Doris, qui respire la joie de vivre. Ah, Doris… Toujours en train de rire. Sacrée femme que voilà ! Si tu as besoin de remplir ton réservoir de bonne humeur, tu as frappé à la bonne porte. Une pompiste au sourire éclatant (c’est quoi ton dentifrice ?) qui te remettra d’aplomb si tu as besoin de carburant !

14642407_10154120394647832_731125981108171855_n

14519714_10154120405592832_9037284662050991076_n

J’ai aimé votre propension à remercier la vie, vous qui en avait savouré un gros morceau déjà, en pensant à certains de vos proches, touchés par la maladie ou affaiblis par le poids des années, et à tous ceux à travers eux qui n’avaient pas la chance qui vous était donnée de vivre ce genre d’expérience. J’ai aimé que vous pensiez à eux en mettant un pied devant l’autre, ou en prenant des photos pour leur faire partager un peu du cocon de l’île d’Orléans, comme j’ai aimé que vous soyez, chacun à votre niveau, des sources d’inspiration pour votre famille, vos enfants et vos petits-enfants, et même pour l’auteur de ces lignes…

Un soir, alors que nous improvisions un petit pique-nique devant une garderie qui allait nous servir de gîte, Bernadette m’a demandé si je ne m’ennuyais pas trop avec vous, les vieux comme on dit. Ma réponse a été claire comme de l’eau de roche : pas une seconde ! 

Les gens qui vous décrivent parfois comme ennuyeux, engoncés dans des souvenirs qu’ils radotent à longueur de journée n’ont visiblement pas croisé votre route. Ils changeraient vite d’avis…

Toutes mes photos en cliquant ici.

Page Facebook du Compostelle québécois.

14502914_10154120412252832_7050931058848562548_n-10-44-33

J’aime beaucoup cette photo pour ce qu’elle représente : la jeunesse de l’esprit ! N’est-ce pas Luc ?

14572206_10154120410767832_3438557225223433268_n

Cette statue imposante de Félix Leclerc se trouve dans le parc situé en face de l’Espace qui lui est consacré dans le village de Saint-Pierre, où il a été inhumé. 

Publicités

Catégories :Escapades

3 replies »

  1. merci Olivier pour la couleur et la douceur de tes mots! Tu as bien ‘carpe diem’ tout en nous faisant bien rire avec tes perceptions et élucubrations! au grand plaisir de remarcher ensemble!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s