Noces de nacre

Frangine,

12798887_10208815028593970_6989488210962651918_nToi et moi, ça fait 42 ans que ça dure. De toutes mes relations féminines, tu es la plus solide. Si on était marié, on fêterait nos noces de nacre.

La plus solide avec la mère, sauf que pour elle, faut ajouter 9 mois. Neuf mois durant lesquels elle m’a laissé moisir dans un placard. J’y voyais que dalle, et quand la porte s’est ouverte, j’ai cru que mon père était toubib. À vrai dire, j’étais un peu sonné en sortant, j’ai pompé dans mon urine pour faire couler quelques larmes. Oui, je raconte n’importe quoi… Ça t’étonne ? 

Ça fait deux ans que j’essaie de te surprendre pour ton anniversaire. Je sais, par le passé, je t’ai éblouie à de moult reprises, notamment la fois où je suis arrivé devant maman avec un bout de doigt en moins. Ok, j’avais pas de mérite, une tierce personne avait cru bon de me sectionner une partie de majeur en se servant d’une grosse porte en métal. C’est vrai, j’avais un peu pleuré en arrivant à l’appartement, j’avais hurlé ma douleur, et pour le coup, je n’avais pas eu besoin de puiser dans ma pisse pour chialer comme une madeleine, pour reprendre l’expression consacrée. Mais avoue que je t’avais bluffée sur ce coup-là ? Que ne ferait-on pas pour épater sa frangine… Heureusement, les choses étaient rentrées dans l’ordre et mon petit lopin de chair avait vite repris sa place.

Il y a deux ans, je m’étais sorti les doigts du cul, pour reprendre une expression chère à un gradé dans l’armée qui l’employait à tour de bras lors de mon service militaire (je lui dois mon penchant pour la poésie). Bref, je m’étais décarcassé (expression très courue chez le commun des mortels) pour te préparer un album-photo où des tas de gens, même inconnus dans ton bataillon, avaient joué le jeu de la pancarte-anniversaire. L’année d’après, je m’étais tourné vers quelques-uns de tes proches pour recueillir souvenirs et autres anecdotes.

14642417_10154163355267832_2517494903177339090_nCette année, le temps m’a manqué, je l’avoue non sans honte. Trop de choses à faire, trop de femmes à honorer, trop de trop en somme… Il y a eu ma semaine en compagnie de gens momifiés – aussi appelés retraités – avec lesquels j’ai fait le tour de l’île d’Orléans en marchant (je les embrasse, je sais que certains passeront par ce blogue comme je sais qu’ils ont beaucoup d’humour). Le week-end dernier, j’étais en vadrouille sur une île (encore), la belle et rustique île Verte, en pleine période de chasse, d’où certaines mises en garde pour quiconque osait s’aventurer en forêt pendant le tir aux pigeons. Sauf que là, c’était des orignaux, des élans d’Amérique comme on dit chez vous. C’est plus gros qu’un pigeon et ça vole pas, enfin pas si t’es sobre. On en a croisé un durant notre séjour, pendu par les pattes arrière et éviscéré, forcément. J’avais pensé t’envoyer la tête en guise de dessus de lit mais la douane a dit non. Comprends pas…

Mais trêve de plaisanterie, je suis là pour te souhaiter un joyeux anniversaire. J’ai mené mon enquête Wikipédia pour savoir ce qui s’était passé dans le monde le jour de ta venue, alors que la série Walking Dead n’était pas encore venu appuyer la thèse selon laquelle il y a une vie après le trépas. Devine ? Rien ! Une ambiance de mort ! Remarque, à la Toussaint, fallait pas s’attendre aux cotillons avec mémé qui fait un grand écart facial. Car tu as bien choisi ton jour, tu l’as bien niquée la faucheuse en célébrant la vie. 

C’est dommage que tu sois pas née le 13 novembre 1974. C’est le jour choisi par un Américain de 23 ans pour trucider les 6 membres de sa famille avec un fusil. D’habitude, on fait le tour des joues, on claque une bise. « Bonsoir papa, bonsoir maman. » Lui, il a innové. Le mec a dit à son procès qu’il était possédé par une voix, pas celle qui a mené Jeanne d’Arc sur le barbecue, une autre… C’est cette histoire qui a inspiré le film d’épouvante Amityville. Sympa les mois de novembre en famille ! Sache aussi que si tu étais arrivée le 11 novembre, tu aurais eu un point commun avec Leonardo DiCaprio, qui a réussi la prouesse de donner un élan à sa carrière en faisant couler un bateau, et le plus gros de l’époque par dessus le marché !

Pour terminer, je t’ai cueilli un bouquet de 1er novembre importants, mais à d’autres époques, vu qu’on s’est fait chier comme un rat mort (pour les Québécois = on s’est ennuyé) en 1974.

1er novembre 1800 : « La Maison-Blanche accueille son premier locataire à Washington, le président John Adams (aucun lien avec Kev Adams), alors que la construction n’est pas encore achevée. » En clair, le mec il a campé. Il est élu président of the United States et on lui file un mobile-home. Y a un minimum, quand même !

1er novembre 1954 : « La « Toussaint rouge » marque le début de la guerre de libération algérienne, dite « guerre d’Algérie ». Le 1er novembre coïncide aussi avec la fête nationale en Algérie. Autant dire que tu peux déménager là-bas sans problème, t’as le passeport direct ! 

1er novembre 1970 : « Formation du groupe ABBA à Göteborg, en Suède. » Putain, ABBA frangine ! Les pattes d’éléphant, le maquillage outrancier, les lumières qui scintillent sur des chevelures boursoufflées… ABBA, le groupe adulé par notre mère, qui a usé bien des dancefloors en faisant la toupie sur leurs tubes. 

1er novembre 1755 : « Le tremblement de terre de Lisbonne au Portugal, un des plus puissants de l’histoire, fait entre 50 000 et 100 000 morts. » Bon là, ça calme ! Vas pas au Portugal, ou alors dis que tu es née le 2…

1er novembre 1951 : « Naissance de Fabrice Luchini, acteur français. » Histoire de finir sur une bonne note, même si tu as longtemps cru que c’était l’inventeur des spaghettis…

Gros becs ma sœur dont je suis si fier, et un BIG joyeux 42 e anniversaire…

Le frangin. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s