Chez Madame Gourmandine…

20170318_161256Ça commence par un sourire. Celui de Darlène est radieux et son teint hâlé ne fait que renforcer son éclat. Darlène, c’est la patronne de Madame Gourmandine, un resto rapide situé à Sherbrooke, dans l’arrondissement de Bromptonville. Rapide ne veut pas dire sans âme. Je connais un peu Darlène pour pouvoir dire que la dame est appliquée derrière les fourneaux et qu’elle ne plaisante pas avec l’hygiène et la propreté (je suis allé « inspecter » la cuisine, vous n’avez rien à craindre). Quand elle vous reçoit dans son cercle privé, elle vous mitonne des petits plats qui ont le don de faire fondre la glace. Vous êtes conquis dès le premier coup de fourchette. Jean-Marc, son compagnon, peut en témoigner… 

La restauration et Darlène, c’est une vieille histoire. Le hasard faisant parfois bien les choses, une opportunité s’est présentée.  Une cantine en attente d’une seconde vie lui a fait un clin d’œil. On connaît la suite : la native du Bas-Saint-Laurent a saisi la perche pour voler de ses propres ailes et relever ses manches et un défi par la même occasion. La cure de jouvence des lieux n’a pas été une sinécure mais son petit commerce a fini par voir le jour. C’était il y a bientôt un an (l’anniversaire sera célébré en mai). La gérante lui a redonné des couleurs avec un duo de bleu et de rose qui constitue l’identité visuelle de l’endroit et lui donne un côté rétro, mais rappelle aussi aux enfants (et aux adultes aussi d’ailleurs) le souvenir sucré des friandises…

          20170318_16133520170318_151543

Darlène ne manque pas d’imagination pour rendre son commerce attrayant. Elle a ainsi eu l’idée de transformer ses tables en échiquiers, où le client peut s’adonner à quelques parties de jeu de dames (les pions sont fournis). Une version inspirée du célèbre Monopoly doit aussi voir le jour cet été, saison bénie des terrasses. Quand les beaux jours sont de retour, celle de ce restaurant de quartier est embellie par la présence d’un piano au look artistique ouvert à tous pour quelques notes improvisées, ainsi qu’une petite bibliothèque jouant la carte de l’échange. 

                         20170318_16113220170318_161115

 

Madame Gourmandine n’a pas la carrure d’une adresse haut de gamme – comparons ce qui est comparable – mais elle propose une cuisine familiale que la boss embellit avec de belles attentions, jamais avare d’un petit geste prolongeant l’hospitalité de sa petite cabane de la rue Saint-Lambert. Comme ce monsieur arrivé juste avant la fermeture, tout étonné de se voir offrir une grande portion de frites au prix de la moyenne, ou cet habitué quittant la place avec un morceau de poulet qui n’était pas prévu dans sa commande. Je ne sais pas pour vous, mais c’est le genre de détail qui me pousse à revenir, d’autant que les prix pratiqués sont raisonnables. Et pour ne rien gâcher, le client peut apporter son vin ou sa bière.

20170318_161454(1)

Je ne vais pas vous détailler le menu, leur site le fera mieux que moi (voir plus bas). Je mentionnerai simplement leur poulet à la portugaise rôti sur charbon de bois, qui mérite le déplacement et exhale ce parfum si cher aux apôtres du barbecue. On le retrouve notamment dans la poutine portugaise, qui vient avec une sauce maison épicée. Il apparaît aussi à côté d’une portion de frites et d’une petite salade de choux. Les amateurs de bouffe santé n’ont pas été oubliés, avec la possibilité de commander une boîte à lunch faisant l’apanage des saveurs locales, à commencer par ce sandwich au jambon qui peut être agrémenté d’une tartinade de confiture à base de poires à l’érable. Le végépâté, une production 100% Darlène, figure aussi sur la carte. Parmi les autres mets réalisés par ses soins, il faut mentionner  le carré aux cerises (ça change des dattes), coiffé d’un petit chapeau de crème fouettée qui complète aussi les muffins du cru… Délicieusement décadent ! Madame Gourmandine n’a pas volé son surnom…

=====

Pour tout savoir : www.madamegourmandine.ca

Publicités

3 replies »

  1. Olivier,

    Au nom de Darlène je te dis MERCI. Les coeurs, de Darlène et de sa Madame Gourmandine, battent à l’unisson dans ce texte écrit à la Pierson. Tu as tout compris. Chacun de tes mots nous fait comprendre comment Darlène aime Madame Gourmandine. Elles ne font qu’une.

    Sache qu’elles t’accueilleront toujours avec plaisir.

    Tu es un jeune homme intelligent…. Tu as certes compris en lisant ce courriel que je parle en leurs noms . Quant à moi…

    À la prochaine.

    Jean-Marc

    ________________________________

    J'aime

    • Cher Jean-Marc,

      Je suis à ce point intelligent que je sais lire entre les lignes, assez pour comprendre que tu m’apprécies toi aussi, en dépit de toutes tes dénégations ! 🙂

      Au plaisir monsieur !

      J'aime

  2. je ne suis pas toujours d’accord avec les points de vue de mon ami Olivier mais là là avec ses commentaires et louanges de Madame Gourmandine je dois avouer …qu’il a tout de fait raison! Darlène est une artiste dans la cuisine, une mère-poule avec ses clients, et, of course, la blonde de mon ami Jean-Marc! Longue vie à Madame Gourmandine!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s