Célébrer le jazz avec Oscar Peterson…

30 avril : la date a été gravée dans le marbre depuis que l’UNESCO a décidé en 2011 de la désigner comme journée internationale du jazz. Voilà pour le rappel.

Curieusement, rien à Montréal n’avait été prévu pour célébrer cet événement. Plutôt surprenant dans une métropole viscéralement attachée à la note bleue, elle qui accueille chaque été, faut-il le rappeler, un des plus grands festivals du genre sur la planète, mais vibre aussi à longueur d’année au rythme de ses différentes composantes, dans des châteaux forts qui ont pour nom Upstairs, Dièse Onze ou encore Café Résonance… L’erreur a été réparée en 2015, sous l’impulsion d’Alain Mercier, qui se donne corps et âme pour cette musique dont il dit être tombé amoureux, avec une prédilection pour le jazz instrumental façonné au Québec.

Pour la première édition montréalaise, les choses s’étaient déroulées à La Vitrola, sous le signe du mélange et de la coopération. L’ancien booker avait alors décidé de réunir sur scène des artistes locaux – la proximité restant la moelle de ce rendez-vous – peu ou pas habitués à collaborer ensemble. Une façon pour lui de faire tomber les barrières qui peuvent exister entre les diverses chapelles du jazz. De son propre aveu, l’expérience s’était avérée concluante. L’année suivante, un triple plateau avait été proposé au public dans un autre lieu, le Ciné-Campus de l’Université de Montréal. Au menu : le tandem composé de la pianiste Marianne Trudel et de la chanteuse Sonia Johnson, le trio Emie R Roussel et le groupe de jazz fusion Jazzamboka.

Aurélia O'Leary - Natacha Gysin

Photo Natacha Gysin.

Pour la 3e édition, organisée cette fois à la Maison de la culture Côte-des-Neiges, l’agence Divertissement Mercier propose un programme double qui débutera avec la chanteuse gaspésienne Aurélia O’Leary (photo ci-contre) que le public français avait pu découvrir dans l’émission Taratata. Elle sera accompagnée du batteur Greg Ritchie, du contrebassiste Fraser Hollins et du pianiste Paul Shrofel. La seconde partie, présentée après un entracte, aura quant à elle un parfum particulier puisque l’on pourra entendre pour la première fois à Montréal l’hommage rendu par Rémi Bolduc au grand pianiste montréalais Oscar Peterson, disparu en 2007. L’occasion pour le saxophoniste originaire de Sainte-Hyacinthe de présenter son dernier projet, l’album Swingin’ With Oscar, avec lequel il est actuellement en tournée… Pour ce grand baptême scénique, Rémi Bolduc sera entouré du contrebassiste Fraser Hollins, déjà cité, du batteur Dave Laing ainsi que du pianiste Taurey Butler, sans doute le mieux placé pour parler d’Oscar Peterson, lui qui fut son disciple…

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Pour se procurer les billets, c’est par ici !

Dimanche 30 avril à la Maison de la culture Côte-des-Neiges. Une exposition du photographe montréalais Jean-Pierre Dubé sera présentée dès 18h sur le thème du jazz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s