Anticosti, dernier jour

Lundi 7 août.

Retour à la case départ. Port-Menier. L’air est frais et le vent n’arrange rien. Il fait gris, mais le soleil est en route, les souvenirs aussi. Dans quelques heures, ils monteront avec moi à bord du petit avion d’Air Inuit. 

Il me reste une matinée pour grappiller quelques images supplémentaires de cette localité hors du temps. J’en profite pour visiter son Écomusée, modeste endroit porté à bout de bras par des passionnées. On découvre notamment l’histoire de ce village dans ce qui fut aussi une prison jusque dans un passé récent. Le lieu s’avère également tout indiqué pour se familiariser avec la géologie de ce territoire où plus de 600 espèces de fossiles ont été répertoriées. L’ancien pavillon de chasse détenu par Henri Menier, souvent appelé le château en raison de ses mensurations imposantes, entièrement détruit par les flammes en 1953, y revit également par le biais de photos d’archives. 

Anticosti mérite sa réputation de joyau de la Côte-Nord. Chaque jour a été une aventure pour moi, seul ou accompagné. Le temps gris ou la pluie n’ont rien changé à ma perception de ce havre aux humeurs changeantes et aux routes cahoteuses, voire carrément épiques, en particulier le chemin qui conduit au phare de Pointe-Sud-Ouest, dont la lente agonie fait peine à voir. 

Entre ses deux auberges, ses 16 chalets et ses trois camping (pour la partie gérée par la Sepaq), ce paradis peuplé de cerfs de Virginie ne manque pas de prétextes pour y séjourner et le découvrir à son rythme. Si l’occasion se représente un jour, j’y retournerais avec plaisir. Car on ne peut pas cerner un si vaste territoire (220 km de long sur 56 de large) en une seule semaine.

S’il faut visiter Anticosti ? J’espère vous en avoir apporté la réponse en partageant avec vous un peu de mon ressenti.

L’île aux naufrages n’est désormais plus un mystère pour moi. Je comprends d’ailleurs mieux pourquoi tant de bateaux ont choisi de chavirer dans ce cimetière d’une authentique beauté. 

 

MES COUPS DE COEUR

Δ La rivière Chicotte Δ

 

Δ Le canyon de la chute Vauréal Δ

 Δ Baie-de-la-Tour Δ

Δ Le phare de Pointe-Sud-Ouest Δ

 

Δ Jupiter-la-Mer et sa rivière Δ

 

[photos : Olivier Pierson]

Pour en savoir plus : Sépaq Anticosti.

 

Publicités

Catégories :Escapades

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s