Une relation avec Dieu

IMG_2111J’ai reçu un drôle de message dans le métro de Montréal aujourd’hui. Le genre sans équivoque, tendu par une main anonyme alors que je m’apprêtais à me laisser porter vers les cieux citadins par un escalier mécanique. J’ai lu, écrit en grosses lettres : « Dieu désire une relation avec toi. » Pas Harvey Weinstein, Gilbert Rozon ou Dominique Strauss-Kahn… Non : Dieu. The boss. Bon, à bien y réfléchir, j’aurais peut-être consenti un mélange de fluides si le Tout-Puissant avait été pourvu d’un vagin et d’une paire de seins (je laisse les saints aux puritains). Et puis je trouve qu’il va un peu vite en besogne ! Il envoie des rabatteurs sur Terre pour mettre la main sur un peu de chair fraîche. Hé oh !, je ne suis pas un catholique facile ! Haro sur le droit de cuissage divin !

Avouez que l’on a de quoi être surpris quand on vous adresse ce genre de missive. Ça insinue le doute, ça rappelle des pages peu glorieuses de cette Église en bisbille avec cette morale dont elle nous inonde par l’entremise de curés à l’amour du prochain parfois discutable, pour ne pas dire condamnable. Je ne sais pas si les enfants abusés aux quatre coins du globe par des pervers en soutane ont senti la présence de Dieu. J’imagine qu’on était loin de la relation spirituelle à laquelle m’invitait le prospectus.

Désolé de casser l’ambiance, mais en recevant ce message, j’ai pensé à ça, à ceux qui l’avaient appliqué à la lettre en bafouant l’innocence sur l’autel de leur désir personnel.

Publicités

Catégories :Tranches québécoises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s